La Nouvelle Lune 11 novembre 15, 19° en Scorpion

Pendant cette phase lunaire, la lune retrouve son élément « eau », une eau trouble dans laquelle elle se mire, sans parvenir à saisir sa véritable image, tant celle-ci revêt de la profondeur, en comparaison avec l’eau du signe du Cancer où la lune se reflète dans une eau pure et limpide.

Chacun d’entre nous possède ce signe dans un secteur de son thème natal ; la maison qu’il habite est un lieu où l’émotion est envahissante et où nous nous remettons constamment en question. Ce terrain peut amener un climat de conflit personnel car la nature même du signe est secrète. Par exemple s’il est en maison VII (maison des unions, des mariages, des associations, des partenaires et des contrats), le contrat risque d’avoir à subir des difficultés, conséquences des métamorphoses successives que la personne peut avoir à expérimenter pour son évolution.

Cette période nous pousse à nous unir de manière fusionnelle en mettant à l’épreuve notre sensibilité, notre émotivité ou notre désir profond de transmuter ces énergies.

L’ombre des désirs du Scorpion est la possessivité et la jalousie souvent associée à la passion sexuelle.

La relation idéale ne peut fonctionner harmonieusement que si nous dépassons cette possessivité et si nous parvenons à créer des rites destinés à canaliser les expériences les plus profondes, par exemple des méditations en groupe, l’expression artistique, l’engagement profond pour une cause humanitaire.

Dans ce cadre, cette phase lunaire offre à chacun d’entre nous la possibilité d’être à l’écoute de nos émotions :

1/ Je vous recommande à l’échelle individuelle de consulter votre thème natal pour pointer la Maison habitée par le signe du Scorpion (de I à XII).

2/ Cette position lunaire est propice pour contrôler et surveiller nos passions et nos pulsions et il nous est recommander d’éviter de tenter toute union fusionnelle ou conflits passionnés pendant cette période de la nouvelle lune.

Les forces socialisantes déferlent avec un élan toujours croissant consécutif à la force de nuit depuis l’équinoxe de l’automne.

Le Scorpion accouche l’hibernation, les futures gelées et scelle le destin des feuilles pourpres et or.

Y. Soustre Astrologue Humaniste