Rentree scolaire enfant hypersensible

Comment préparer et accompagner au mieux la rentrée scolaire de votre enfant hypersensible ?

La rentrée scolaire est souvent synonyme de stress, d’interrogation, d’enjeux… Pour tous les enfants et plus précisément pour les enfants hypersensibles. En effet, les enfants hypersensibles vivent les événements nouveaux comme insécurisant, le nouvel événement présuppose de lâcher le connu pour aller vers l’inconnu, cette frontière est donc particulièrement angoissante pour les enfants hypersensibles. 

Un enfant hypersensible a par ailleurs besoin de : 

  • solitude 
  • moments de silence 
  • cadre sécurisant 
  • être écouté
  • exprimer ses émotions (pleurs, colère, joies) 
  • être accueilli 
  • chaleur humaine 
  • contact tactil (prendre dans vos bras, toucher la main, câliner ) 
  • changer d’air
  • bouger ou de ne pas bouger 
  • être considéré

Les différents types d’hypersensibilité chez l’enfant :

En fonction du type d’hypersensibilité auquel l’enfant appartient, les besoins cités ci-dessus seront plus ou moins à envisager pour les aider. Les différents types d’enfants hypersensibles sont : 

  1. Anxieux qui a tendance à somatiser
  2. Expressif dont les émotions vont prendre des proportions démesurées
  3. Hypersensible sensitif, et hyper-susceptible
  4. Bagarreur ou timide, tous deux peuvent cacher une hypersensibilité.

En effet, il est possible qu’en fonction du type d’hypersensible de votre enfant les attitudes soient différentes.

Les 8 conseils pour vous aider à accompagner la rentrée scolaire de votre enfant hypersensible : 

  1. Se documenter sur ce qu’est l’hypersensibilité. Effectivement, la lecture d’ouvrages relatifs à ce sujet peut donner des pistes pour alléger la charge mentale, répondre aux interrogations.
  2. Rencontrer des parents, parler avec le corps enseignant. L’isolement n’est propice ni pour les enfants, ni pour les parents. En parlant avec d’autres parents vous allez vite vous rendre compte que vous n’êtes pas seuls dans cette situation. Et partager ses expériences, cela allège  
  3. Être vigilant et veiller à l’hyperstimulation de votre enfant. Les enfants hypersensibles sont plus facilement excitables et moins facilement apaisés. Parfois, un simple détournement d’attention en prévenant l’enfant, peut être salvateur comme aller prendre l’air, jouer, boire un verre d’eau, se faire une infusion, raconter une histoire.
  4. Créer un climat de bienveillance, aller se promener autour de l’école régulièrement, parler des cours et de la classe, ne pas en faire un sujet tabou, être accompagnant et gentil, et si besoin rencontrer le corps enseignant avec l’enfant. 
  5. Pratiquer la méthode des petits pas, comme passer à une autre étape « step by step ».
  6. Encourager toutes les réussites, et expliquer tous les échecs, en indiquant bien qu’ils  sont partie intégrante de la réussite de votre enfant.
  7. Être attentif à son alimentation, éviter les sucres rapides, les excitants, les sodas, les aliments transformés, préférez les aliments complets (pâtes complètes, riz complet, légumineuses, huiles de qualité… ), les bonnes protéines et les fruits frais
  8. Utiliser les élixirs floraux qui font des merveilles. Le remède d’urgence [Rescue Remedy] apaise tous les états émotionnels efficacement et rapidement. L’orme agit sur les émotions qui sont envahissantes. Le houx canalise les excès de colère, de jalousie. L’achillée rose est recommandée pour votre enfant qui pleure facilement.

Posologie : quelques gouttes sous la langue, sur le plexus solaire, dans le creux des poignets, en massage doux sur le petit ventre de vos enfants chéris  

La rentrée est souvent un enjeux. Alors, plus vous serez attentifs à vos enfants et plus le chemin pour aller à l’école sera adouci, et cela quel que soit l’âge de l’enfant de 3 ans à l’adolescence et même au-delà. L’écoute active, la mise en confiance, le faire confiance, la bienveillance et la gentillesse font des miracles, car ce pas dans la vie collective peut créer de véritable joie d’aller apprendre et rencontrer l’autre, les autres et donc soi-même ! 

Types hypersensibilité enfant

Depuis les années 1990, et grâce aux travaux de la psychologue, Elaine Aron, on en sait davantage sur les hypersensibles qui représentent 35 % de la population mondiale.

Elaine Aron, rappelle que les enfants hypersensibles, stressés, vivent mal le fait d’être contraints de réaliser des actions qui ne leur conviennent pas et pour lesquelles ils ne se sentent pas à l’aise. Elle poursuit et nous alerte sur le fait de ne pas exempter totalement l’élève hypersensible de ce qui lui soulève une difficulté parce que cela supprime son espoir d’apprendre et renforce par là-même son impression de rencontrer un réel un problème. Mieux vaut le préparer avec la méthode des petits pas ou trouver une solution équivalente, puis de le féliciter avant de passer au petit pas suivant.

Les enfants hypersensibles peuvent réagir face à un événement avec plus ou moins d’empathie, de crainte, d’angoisse. C’est aussi une manière d’appréhender le monde et ce qui l’entoure, avec acuité, vivacité et parfois exagération. De ce fait, le caractère hypersensible se retrouve dans tous les aspects de l’enfant : sa physiologie (sa perception du bruit, des couleurs, de la douleur…), ses émotions, ses relations aux autres, son intelligence. Par ailleurs, les enfants hypersensibles ne se révèlent pas plus « grincheux » que les autres dans la mesure où ils ont besoin d’un environnement bienveillant et attentif leur permettant de s’épanouir.

Dans ces conditions, à quel type d’hypersensible votre enfant appartient-il ? Ou peut-être que sa personnalité a-t-elle décidée de brouiller les cartes et votre enfant peut osciller entre plusieurs types. 

1 . Le type « anxieux qui a tendance à somatiser »

  • Perception sensorielle exacerbée
  • Intuition parasitée par l’anxiété
  • Peur pour un proche, imagine le pire 
  • Angoisse de la réussite, de la performance sur le plan scolaire 
  • Tendance à tourner le dos aux difficultés
  • Peur du groupe 
  • Sujet au trac, voire phobique

2 . Le type expressif dont les émotions vont prendre des proportions démesurées

Tout est vécu puissance mille ! 

  • Émotions et sentiments éprouvés intensément (la joie, la colère, la tristesse, le chagrin, la peur, l’amour, la frustration, le dégoût, la fatigue, l’ennui…)  
  • Besoin de plaire tant en positif qu’en négatif
  • Caméléon 
  • Peur de perdre le contrôle
  • Parents hypersensibles + enfants hypersensibles = explosions régulières d’émotions 
  • Sensibles aux ambiances, tant physiques que psychiques
  • Extra-sensibles aux ambiances en salle de classe

3 . Le type hypersensibles sensitifs 

  • Se referme inconsciemment sur lui — même pour se protéger 
  • Hyper – susceptible
  • Interprète tout et fait des histoires
  • Submergé par ses émotions donc a tendance à s’isoler du groupe
  • Très réceptif mais non expressif 
  • Somatise surtout par des maux de ventre, émotions denses qui ne sont pas exprimées
  • Blocage intellectuel qui met à mal la réussite scolaire 

4 . Le type « bagarreur ou timide, tous deux peuvent cacher une hypersensibilité » 

  • Difficulté importante à verbaliser les émotions 
  • Impulsif ou apathique
  • Sensible ou insensible 
  • Caractériel ou passif
  • Brusque, peut casser ses jouets 
  • Frustration insupportable
  • Tout trop fort et souvent
  • Tendance à commettre des actes interdits et donc dangereux

Certes, tous les enfants ne sont pas hypersensibles. Toutefois, tous les enfants ont besoin d’écoute, d’ouverture d’esprit, de bienveillance et de gentillesse. 

Poser des mots appropriés sur l’hypersensibilité est important, cela peut vous aider et aider les parents, la famille, le corps enseignant, et surtout l’enfant qui ainsi se libère grâce à l’accompagnement compréhensif des adultes. 

 

 1 Ces gens qui ont peur d’avoir peur : Mieux comprendre l’hypersensibilité Ed De L’homme traduit aux Ed° Leduc  

Les quatre accords toltèques

Les 4 accords toltèques

Relire encore et encore les 4 accords toltèques et y puiser toute la sagesse du monde. Pour me ressourcer, m’inspirer et continuer à réfléchir sur moi-même ! Je vous recommande de lire l’article que j’avais écris à ce sujet. 

 

 

 

Ces gens qui ont peur d’avoir peur

Ces gens qui ont peur d'avoir peur

 

 

Mieux comprendre, l’hypersensibilité, est un sujet qui me passionne en tant que thérapeute hypersensible. J’ai appris et je continue d’apprendre de mon hypersensibilité constitue un atout et une force. A la lecture de ce manuel, je serais encore plus nourrie pour vous accompagner mes patients.

 

 

Vivre avec nos morts

Vivre avec nos morts

 

Véritable pépite, ce livre ou Delphine Horvillleur, démystifie la mort et va m’immerger dans les flots des secrets de l’âme face à la séparation. Comme le propose un proverbe africain : « la mort est l’ainée, la vie sa cadette, nous humains avons tort d’opposer la mort à la vie ! ».

 

 

La ménopause, le second printemps.

La ménopause, le second printemps.

Je suis fière d’avoir participé à l’article sur la ménopause interviewée par la super journaliste Mélanie Chéreau, article  paru dans le 50e magazine INEXPLORÉ du 1er trimestre 2021. Ce magazine a été créé par Stéphane Alix, co fondateur également de l’INRESS.

Dans mon livre co-écrit aux Éditions Trédaniel, Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle fémin, vous trouverez également un cahier naturo, des plantes, des minéraux et des élixirs floraux pour vous accompagner pendant votre ménopause.

J’accompagne en individuel des femmes en préménopause, et ménopausées et qui sont en recherche de solutions naturelles, adaptées à leur mode de vie et à leur besoin, vous pouvez prendre RDV, en cliquant sur ce lien.

Télécharger l’article

Massage en couple aux huiles essentielles

Le massage dans un couple créer un lien d’amour et de bienveillance.
Les huiles essentielles choisies ci-dessous réveillent votre sensualité et vous redonnent de l’énergie.

Le contact favorise l’expression du langage corporel et permet une rencontre tout en délicatesse du partenaire. Une énergie de sérénité et de calme est ainsi générée.

Je vous propose ci-dessous deux recettes aux huiles essentielles qui peuvent vous inspirer pour un massage en duo.

Tips pour aménager votre espace :

  • Pensez à votre confort et au confort de la personne que vous masser
  • Soyez dans un environnement confortable douillet et chaud
  • Prenez une douche avant le massage, la peau humide absorbe plus les huiles essentielles
  • Munissez vous de serviettes de toilette
  • Allumez une bougie
  • Diffusez de la musique douce et relaxante
  • Rassemblez au meme endroit votre huile de massage.

 

Les différents types de massage en fonction des besoins du corps :

Massage du dos

Parfait pour relaxer le soir, ce massage atténue les douleurs et relaxe les tensions.

Massage du cou et des épaules

Excellent pour détendre les longues positions des personnes qui sont assises à leur bureau, qui conduisent toute la journée, qui portent des charges importantes.

Massage du ventre

Indispensable pour la personne qui a des problèmes de digestion, de la constipation, des règles douloureuses, ce massage sera le plus souvent doux et tranquille

Pour ce massage, demandez toujours l’autorisation et évitez de masser les femmes enceintes

Massage des mains et des pieds

Faciles à pratiquer car vous pouvez rester assis et habillés, ce massage relance la circulation veineuse, et pour les mains il est tres relaxant.

Déroulement d’un massage du corps en entier (exemple) :

Il est recommandé de commencer par le dos, puis les jambes, le sommet de la tête et vous pouvez proposer à la personne de se retourner , puis vous continuez par les pieds, les jambes, les bras, le ventre, le haut du corps, et respectueusement pour une femme autour des seins et vous finissez par le visage.

Utilisation individuelle pour booster l’énergie

  • 3 gouttes de la synergie, yin ou yang,  matin et soir sur le bas du dos, 2 gouttes sur plexus, et 2 gouttes autour du nombril
  • Appliquer durant une semaine sur 2 pendant 1 mois, à renouveler si nécessaire

Recettes de mélanges pour les énergies yin, féminines et les énergies yang, masculines

Pour les énergies yin, féminines.

Mélangez

  • 6 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang,
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Jasmin,
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Cannelle de Chine,
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Gingembre,
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Sarriette des montagnes,
  • Dans 15 ml d’huile végétale au choix amande douce, noisette, macadamia

Pour les énergies yang, masculines.

Mélangez

  • 15 gouttes d’huile essentielle de Gingembre,
  • 8 gouttes d’huile essentielle de Poivre noir,
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang complet,
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Santal,
  • 8 gouttes d’huile essentielle d’Écorce de Cannelle,
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Sarriette des montagnes,
  • Dans 15 ml d’huile végétale amande douce, noisette, macadamia

Précautions d’emploi.

  • Attention : ne surtout pas appliquer sur les muqueuses ni sur les organes génitaux.
  • Attention : réalisez un test sur le creux du coude et d’attendre 48 h pour les personnes allergiques. Si aucune réaction, vous pouvez utiliser la composition en toute sérénité
  • Un avis de votre médecin est requis pour les cas d’asthmes, épilepsie et de traitement anticoagulant, les femmes enceintes. Dans les cas de cancer hormonodépendant, de mastose et de fibrome, cette synergie vous est strictement déconseillée.
  • Convient aux personnes de plus de 18 ans.

Pour trouver des huiles essentielles de qualité

3 propositions :

Un autre article sur les huiles essentielles pourrait vous intéresser en suivant le lien ci dessous :

Votre trousse indispensable pour l’été, huiles essentielles, gels et huiles végétales, recettes

Relaxation par automassage des doigts

L’auto-massage des doigts de la main est issu de la voie traditionnelle du Jin Shin Jyutsu. Cette méthode japonaise libère les blocages émotionnels et psychiques par le toucher des zones concernées. Et ainsi, fluidifie les embouteillages énergétiques.

La méthode

  1. Entourer le doigt de la main avec la main opposée, pendant au minimum 5 minutes ou 24 cycles de respirations complètes ; le faire pour une main puis pour l’autre.
  2. Tenir vos doigts est très simple et peut vous apporter beaucoup de réconfort.
  3. Vous pouvez pratiquer où vous le souhaitez, dans les transports, au travail, en réunion, pour vous endormir.
  4. Vous pouvez le transmettre à vos enfants, c’est facile et efficace, l’essayer c’est l’adopter !

La symbolique des doigts de la main

  • Le pouce est le doigt du réconfort, pour les petits.
  • L’index est celui qui pose une question, montre le chemin.
  • Le majeur est celui qui fait le doigt d’honneur.
  • L’annulaire est le doigt du cœur.
  • L’auriculaire est celui qui dit les secrets.
  • Et la paume de la main est reliée aux sources de vie, au courant majeur !

Les organes revitalisés

  • Le maintien du pouce, lié à la rate et l’estomac, restaure les organes et nourrit une profonde sécurité.
  • L’index régénère le rein et la vessie et apporte de la confiance, et apaise la crainte.
  • Le majeur harmonise le foie et vésicule biliaire, et calme la colère.
  • L’annulaire berce les poumons et le colon, et réconforte la tristesse et soulage le deuil
  • L’auriculaire calme le cœur et l’intestin grêle et réconforte quand on a fait des efforts conséquents associés à de grosses contraintes, à s’adapter à plaire à autrui.
  • Une pression douce et longue sur la paume de la main, ressource entièrement suite à un épuisement !

 

Cette méthode est simple et peut, à elle seule, vous apaiser et vous relaxer.

Alors, ayez confiance en vos mains, elles vous apaisent et vous régénèrent !

Retisser les liens familiaux grâce aux rituels

Merci au magazine inexploré https://inexplore.inrees.com/accueil-articles et à Catherine Maillard journaliste d’avoir cité le livre de Johanna Dermi co-écrit avec Serena Zigrino.
Cet article propose de retisser des liens familiaux grâce aux rituels.

Télécharger le document

 

 

 

 

Je suis  intervenue dans l’émission de radio Médecine Douce sur la sexualité des seniors.

On estime qu’en France plus de la moitié des 65 ans est sexuellement actif. Pourtant, nombreux d’entres eux (hommes et femmes) ressentent une baisse du désir et vivent de nombreux changements physiques et physiologiques importants. Alors, comment continuer à vivre une sexualité épanouie et équilibrée malgré ces désagréments ?

Nous allons aujourd’hui dans « Sexe-time » essayer de répondre à ses diverses interrogations et vous apporter des solutions et des pistes d’améliorations grâce à l’expertise et aux témoignages de nos invités.

Présenté par : Kenza BRAIGA

Invités : Lucile BELLAN, journaliste et auteur et Johanna DERMI, naturopathe, thérapeute et auteur

Pour réécouter l’émission : https://radiomedecinedouce.com/video/53618-Sexualité-Que-font-les-séniors-sous-la-couette

Retrouvez les conseils de Johanna Dermi dans cet article du magazine Ça m’intéresse Santé de décembre 2020 , écrit par la journaliste Lucile Bellan.

La covid 19 est génératrice de stress d’anxiété d’angoisse. La distanciation sociale et l’isolement imposés par les mesures barrière affectent beaucoup de personnes. Nous avons besoin de nous ressourcer, de nous chouchouter.

Cet article vous fais des propositions et vous guide pour cultiver l’art du toucher dans votre couple et comment cela peut lutter contre le stress ?

 

Télécharger le document

Fidélité et infidélité, à l’image de Janus, le dieu romain, qui regarde le passé et l’avenir, fidélité et infidélité sont intimement liées.

 

Lorsque Lucille Bellan, www.lucillebellan.com, m’a contactée au cours du mois de septembre 2020 pour exposer l’avis qui est le mien, je cite : «Je reviens vers vous parce que je cherche quelqu’un pour une interview audio d’une quinzaine de minutes pour le podcast c’est compliqué… Il est question cette fois-ci d’une femme de 42 ans que le mari vient de quitter pour une femme plus jeune. Et qui a appris au passage qu’il l’avait déjà trompée plusieurs fois, toujours avec des femmes plus jeunes. Je voudrais poser quelques interrogations autour de la reconquête de soi, des avantages à être une femme dans la quarantaine (au niveau physique et mental). Est-ce que vous auriez une disponibilité pour qu’on se rencontre pour vous enregistrer ? », j’ai répondu : « présente, avec plaisir ! »

En effet, le partage de nos réflexions autour de la thématique infidélité/fidélité à laquelle tout un chacun peut un jour se trouver confronté, m’intéresse particulièrement en tant que thérapeute. Par ailleurs, j’ai déjà eu l’occasion de travailler avec Lucille Bellan et j’apprécie le positionnement et les questionnements de cette journaliste atypique. Vous pourrez écouter en fin d’article le podcast de Lucille Bellan, et vous abonner.

Alors, Fidélité, Infidélité ?

Nul ne sait à l’avance la durée de vie d’un amour ! Dans la nature, tout a un début, tout a une fin, tout est appelé à mourir, tout est cyclique. Celui qui subit l’infidélité va le plus souvent la vivre comme un tsunami, on dit encore que cette blessure peut se révéler aussi forte que celle d’un AVC ! Ainsi, Jacques Salomé déclare : « Dans un couple peut être que l’importance ce n’est pas de rendre l’autre heureux, mais c’est d’offrir son bonheur à l’autre ».

L’infidèle pense souvent que l’herbe parait toujours plus verte chez le voisin jusqu’à qui il/ou elle se rende compte qu’il s’agissait ni plus ni moins que du gazon artificiel ! L’infidélité peut également signer une immaturité affective : « Je consomme et je verrai bien ce qui arrive ! », sauf que le passage à l’acte entraîne avec lui culpabilité, conflit intérieur puis extérieur dans la mesure où tout finit par se savoir un jour ou l’autre ! Dans la tête de l’infidél(e), au moment du passage à l’acte représenté par la transgression, beaucoup de choses se bousculent : « Je veux attirer l’attention et échapper au contrôle de mon conjoint ! Je veux me distraire, je veux faire une pause pendant mon déplacement professionnel. Je veux valider si je peux encore séduire… »

Une fois l’infidélité consommée, le ménage est ainsi marqué par le la plaie traumatique qui exigera beaucoup de temps pour se cicatriser et de refermer. Derrière tout reproche, tout acte d’infidélité, la demande implicite de l’infidèle consiste à attirer l’attention de l’autre et peut se traduire par les expressions du style : «  Aime-moi, répare-moi, pense à moi, soigne-moi, regarde-moi…. ». Comment mettre du sens face à une telle attitude ? Comment appréhender l’infidèle qui est passé à l’acte ? Comment réunir de nouveau le fidèle et l’infidèle autour d’une discussion, d’une compréhension mutuelle ? L’infidèle est-il réellement répréhensible ? Doit-il pour autant être cloué au pilori ? Celui qui est demeuré fidèle en posture comportementale n’a-t-il pas lui-même, de son côté, nourri le dessein de tenter d’essayer l’infidélité ?

Dans cette continuité nous pouvons également nous interroger au sujet de l’infidélité transgénérationnelle, et l’étude du génosociogramme peut se révéler riche de sens. Que sait-on de nos ancêtres ? Existe-t-il, à notre connaissance, des expériences d’infidélité ?

Pour ces raisons, de manière générale les couples qui choisissent la co-thérapie comprennent le plus souvent et acceptent les blessures de l’infidélité.

La quarantaine,

Les anglophones, l’appelle le middle age crisis.

Alors qu’en est-il habituellement ?

 

Ce milieu de la vie demeure favorable aux réflexions, sur votre orientation professionnelle. Vous pouvez être amené à vous interroger sur la possibilité que vous avez d’aller à la conquête de nouveaux projets. Le passage de la quarantaine vous stimule pour vous remettre en question surtout si vous avez la sensation de stagner, d’être dans la routine. La période est propice pour effectuer un bilan de compétences, en regardant votre métier sous un autre angle. Vous pouvez ressentir un énorme désir de liberté, et peut être avoir l’envie de vous lancer sans réfléchir dans des comportements aventureux et non consolidés, par conséquent ce moment est favorable aussi pour travailler sur vous, pour vous donner la chance de vous transformer sainement et durablement.

Soyez à l’écoute de vos besoins et sachez que vous préparez, à 40 ans, la suite de votre vie.

Alors c’est à vous de bien choisir vos outils pour aller le plus loin possible en étant heureuse et en vous aimant.

Lien vers le podcast : http://www.slate.fr/podcast/195782/ex-sortir-femme-plus-jeune-societe-couple-amour-infidelite-cest-complique-57