Dans le cadre de la Naturopathie, j’applique le code de déontologie suivant :

J’applique la Charte de la naturopathie et le Code de déontologie de la FENAHMAN (Fédération Française de Naturopathie) www.fenahman.eu

– Le naturopathe n’effectue pas de diagnostic, n’intervient pas sur un symptôme, n’établit pas d’ordonnance et ne modifie jamais une prescription médicale.
– Comme pour les autres professions de santé, le « Praticien Naturopathe » est tenu au « secret professionnel », de sorte que les informations enregistrées par lui ne pourront être divulguées, y compris à la famille ou à des tiers.

J’ai été formée dans une école française, le CENATHO , dont le cursus a été validé par la FENAHMAN pour apporter un maximum de garanties au patient. C’est pourquoi certaines « Complémentaires de Santé » acceptent de prendre en charge des prestations effectuées par des naturopathes agréés. Je suis enregistrée auprès de l’organisme professionnel OMNES et agréée au « Registre des Naturopathes de France » (RNF)

Dans le cadre de la méthode NAET et le soutien des intolérances, j’applique le code de déontologie suivant :

En signant cette charte nous nous engageons à :

– Expliquer clairement la méthode pratiquée, son fonctionnement, l’intérêt qu’ elle présente et les résultats qu’ on peut en attendre et ses limites La période d’éviction de la substance traitée doit être clairement détaillée en vue d’une réelle adhésion du bénéficiaire au traitement et éviter par là-même la multiplication des séances et les séances inutiles.
– Traiter le terrain et non pas le symptôme ce qui permet de garantir un résultat durable dans le temps.
– Informer nos patients que rien ne s’opposent ni ne se substituent aux traitements médicamenteux, car ils travaillent sur un autre plan et dans ce cadre, nous ne pratiquons pas de diagnostiques ni de traitements médicaux.
– Etre en rapport d’égalité avec chaque client : celui-ci est partenaire et non objet de traitements: son consentement pour tout traitement est indispensable ; s’agissant de son corps et de sa vie «nous ne savons pas à sa place» ; un accord dialogué et accepté est nécessaire.
– La bienveillance et à la liberté: notre pratique s’appuie sur une approche bienveillante faite d’écoute, de compassion, de conseil et de soins, dans le respect de la liberté de chaque personne. Le respect de cette liberté implique que nos propositions ou explications s’adaptent à chaque bénéficiaire de façon à être bien compris d’eux.
– Garder vivante et active la dynamique de cette démarche, par la participation à des séances de supervision, d’approfondissement, à des séminaires ou tout autre moyen d’ échanges et de perfectionnement.
– Respecter le secret professionnel: nous ne parlons à quiconque de nos clients, sauf dans le cadre d’une supervision, elle-même soumise au secret professionnel.

Dans le cadre du processus de soutien émotionnel et thérapeutique, j’applique le code de déontologie, de la FF2P : http://www.ff2p.fr/
Site à caractère informatif sans dépendance sectaire, ni religieuse ou financière.
Ces techniques ne substituent en aucun cas à une démarche médicale ou psychologique.

Dans le cadre d’animation des groupes de paroles, je propose les engagements mutuels et respectifs suivants :
– Non jugement, Soutien, Altérité, Confidentialité, Bienveillance, Empathie
– Responsabilité et Conscience
– Respect de soi, de l’autre et du lieu, pas de passage à l’acte, ni de départ précipité
– Restitution des informations utiles
– Ponctualité, assiduité.