Calcium et minéraux : la fonction, les besoins et les sources

Une série d’articles sur l‘oligothérapie ainsi qu’une aide pour trouver ces minéraux dans votre assiette, vous sera proposé une fois par mois.

L’histoire ancienne nous enseigne que l’oligothérapie remonte à 3600 ans, en Grèce, où Iphidos roi des Grecs, pu retrouver sa virilité  grâce à un morceau de fer trempé dans un coupe de vin ! Claude Munier publie dans les années 70 une étude sur « le concept d’Enzimopénie fonctionnelle » qu’il nomme « Amétalose Enzymatique »[1]

Aujourd’hui, les oligo-éléments sont considérés nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, si on détecte une carence car il est important d’apporter une correction  dans l’alimentation, c’est-à-dire un apport sous forme de compléments alimentaires.

L’OligoScan® permet l’établissement d’un bilan clair et détaillé des principaux minéraux dont le calcium et aussi des métaux lourds.

Naturopathie Paris Brunoy Johanna Dermi

Le Calcium : XXème éléments du tableau de Mendeleïev, constitué à 99% par nos os et nos dents et 1% présent dans le sang et dans le fluide extra cellulaire. Il participe à la contraction musculaire, aux battements cardiaques, à la coagulation sanguine, la production d’énergie, au maintien de la fonction immunologique… La régulation du Calcium est sous contrôle de deux hormones, la parathormone des glandes thyroïdes (mobilise le calcium osseux et la calcitonine de la thyroïde) nécessaire à l’incorporation du calcium dans les os. Les oestrogènes, les glucocorticoïdes, la STH (la Somato hormon ou hormone de croissance), les hormones thyroïdiennes, et le glucagon (hormone sécrétée par le pancréas, dont le rôle est de stimuler la décomposition du glycogène en glucose) interviennent dans ce métabolisme [2].
Les besoins journaliers varient de 500mg (bb) à 1200mg (adolescences, grossesse, ménopause, personnes âgées). Il existe deux types de cellules, celles qui capturent le calcium, les ostéoblastes et celles qui relarguent le calcium, les ostéoclastes.

Pour l’adulte normalement les deux fonctions s’équilibrent si l’alimentation est correcte. Pour l’enfant et les adolescents, la capture du calcium est supérieure à son relargage, et assure la croissance osseuse. Pour la femme ménopausée, la personne âgée, le relargage du Calcium est supérieur à sa capture, qui peut entrainer l’ostéo-maladie, voir l’ostéoporose.

Le calcium est impliqué dans de nombreuses réactions enzymatiques, notamment la lipase (transforme les graisses alimentaires en acides gras et alcool). Dans le cas d’un taux de magnésium bas cela provoque une hypercalcémie des tissus moux, (dépôts calciques dans le cœur, les reins, les muscles [3]).

En effet l’absorption est intensifiée, par une alimentation de type alcaline (le calcium est soluble dans un milieu acide), par la vitamine D (facilite l’absorption intestinale), par un bon équilibre entre le rapport Calcium/Phosphore, et un bon état du microbiote intestinal (notamment le lactobacilllus acidophilus). En revanche, la prise de laxatifs, le stress, l’insuffisance rénale chronique, les aliments volumineux cad non mâchés,  augmente la fuite du calcium.

Sources assimilables, les aliments alcalins, et aussi les sardines, le saumon et ses arêtes ! Les légumes verts crus et les crucifères crus, les algues, les amandes, les noix, le soja lacto-fermenté, les légumes secs, le jaune d’œuf, les laitages préférez chèvre ou brebis.

Bibliographie,

Oligothérapie Exactement de Lionel Sctrick ED R. Jollois

Utilisation Thérapeutique des Oligo-Eléments d’Henri Picard Ed Maloine

[1] In L’Oligothérapie Exactement de Lionel Sctrick ED R. Jollois

[2] In L’Oligothérapie Exactement de Lionel Sctrick Ed R. Jollois

[3] In L’Oligothérapie Exactement de Lionel Sctrick Ed R. Jollois