Les plantes alliées pour l’hiver

Vous pouvez utiliser ces plantes efficaces pour traverser l’hiver.

Nous avons choisi de vous présenter la cannelle, le cassis, le cyprès, l’échinacée, l’eucalyptus globulus, le gingembre, le plantain, le romarin, le sureau, le thym et 3 Huiles Essentielles majeures alliées de vos refroidissements.

  • La Cannelle

La cannelle, (cinnamomum zeylanicum) est utilisée depuis plus de 5000ans en médecine chinoise et ayurvédique. Elle est anti-virale, anti-bactérienne, anti-parasitaire, stimule le système immunitaire. La cannelle a la capacité d’inhiber le virus de la grippe et celui de l’influenza.

Elle est utilisée en poudre ou en huile essentielle.

La recette plus simple est la suivante : 15g de poudre de cannelle dans de l’eau chaude citronnée avec du miel de thym. (ne pas dépasser 3 tasses par jour) . En huile essentielle, il est recommandé de ne pas dépasser 2 à 3 gouttes par jour pour 1 cuillère à café d’une huile végétale.

Contre indication : enfants et femmes enceintes et allaitantes.

  • Le Cassis

Le cassis (ribes nigrum), était considéré au 18ème siècle comme un fruit favorisant la longévité humaine. Il stimule votre système immunitaire et vous aide à vous adapter au stress. Il est également anti-viral et anti- inflammatoire. Il est largement efficace sous forme de bourgeon. Vous pourrez en prendre pendant toutes ces périodes d’hiver.

En infusion, mettre 10 à 20 g de feuilles séchées dans ½ litre d’eau bouillante puis laisser infuser pendant environ 15 minutes, filtrez et consommez cette macération pendant la journée. Vous pouvez la mettre dans un thermos pour qu’elle reste chaude.

En bourgeon concentrée, 10 gouttes 3 fois par jour dans un peu d’eau en dehors des repas, dans l ‘idéal conserver les gouttes quelques secondes avant de les avaler.

Contre indication : personnes qui souffrent de tensions artérielles élevées.

  • Le Cyprès

Le cyprès (cupressus semperivens), utilisé en Syrie depuis le Vème sc avt JC, la tradition l’a consacré aux cultes des morts et à l’ornementation des cimetières car il est toujours vert, il symbolise l’éternité. Cette plante est un excellent anti-viral en bloquant notamment la réplication virale.

Vous l’utiliserez en EPS, (Extrait Fluide de Plante Fraiche Standardisé) 1 càc 3 fois par jour pour un adulte de 60kg. Cure de 21 jours, il peut être associé à l’Echinacée.

  • L’échinacée

L’échinacée (echinacea purpurea ou angustifolia ), utilisée par les indiens d’Amériques pour son action bactériostatique et contre les piqûres de serpents. Les serpents se frottent à ses racines lorsqu’ils sont blessés. Elle est immunostimulante, anti-virale, anti –bactérienne et anti-fongique. Elle vous accompagne pour les problèmes de maux de gorge, respiratoires, et en cas de rhume et de grippe. Moins connu, elle a une action digestive.

Utilisation :

En macération, mettez 20 g de racine et/ ou de graines déchées dans 700cl d’eau froide, faites bouillir pendant 1 minute et frémir pendant 20 à 30 minutes. Filtrez et buvez dans la journée, enfant 1 tasse par jour.

Contre indication : ne pas dépasser 21 jours de traitement, ne pas aller au –delà de 10 jours si vous avez des soucis au niveau des reins.

  • L’Eucalyptus Globulus

L’eucalyptus (eucalyptus globulus), cet arbre fut introduit en France pour assécher et assainir les régions marécageuses, au milieu du XIXème s. On trouve plus de 600 espèces dans le monde. Il vous soutiendra contre les affections des voies respiratoires, les rhumes et la sinusite et en cas de bronchite.

En infusion il soulage les voies respiratoires, 10 feuilles pour ½ litre d’eau froide, faites bouillir, 1 minute et laissez infuser 10 minutes et filtrez dans un thermos et boire dans la journée, vous pouvez ajouter du miel au thym et du citron.

En inhalation, pour 50 g environ de feuilles dans un litre d’eau, faites bouillir pendant 5 minutes, puis placez votre tête au dessus de votre récipient avec une serviette sur la tête et respirez plusieurs minutes, évitez de faire l’inhalation si vous devez sortir dehors ensuite.

Vous pouvez l’utilisez également sous forme d’huile essentielle, en massage sur le thorax, le dos, la nuque, la gorge, 10 gouttes pour 1 cuillère à café d’huile végétale de qualité (argan, noix de coco, jojoba…), contre indication : enfants, femmes enceintes ou allaitantes et les diabétiques sous traitement.

  • Le Gingembre

Le gingembre (gingiber officinale) est une épice et une plante médicinale utilisée dans la pharmacopée chinoise. In vous aide à passer les caps de changements de température, il vous aide à vous adapter et vous redonne un coup de fouet.

En décoction, il est efficace, des le début du coup de froid, 1 à 2 cm dans 100ml d’eau froide, faites bouillir pendant 10 minutes à boire tiède, vous pouvez ajouter une petite écorce de cannelle. Le gout est tonique et vivifiant. Il est vendu également dans les boutiques « bio » sous forme de gingembre confit, pratique à consommer. Il est aussi anti nauséeux, et digestif.

Contre indication selon la pharmacopée chinoise ; évitez en cas de fièvre.

  • Le Plantain

Le plantain, (plantago major), son nom vient de la signature des plantes, sa feuille ressemble à une empreinte de pied dans le sable J. Les naturalistes prétendent que les belettes se roulent dans cette plante pour s’immuniser avant de livrer bataille aux vipères ! A la campagne quand j’étais enfant ma mère me faisait frotter 3 à 4 feuilles sur mes petites piqures d ‘insectes pour calmer mes démangeaisons ou pour stopper une petite coupure !

Il vous aidera pour toutes les inflammations et les infections des voies respiratoires, de préférence sous forme EPS (Extrait Fluide Standardisé), 1 cuillère à café 3 fois par jour en dehors des repas.

  • Le Romarin

Le romarin (rosmarinus officinalis), les jeunes mariés dans la tradition portés des couronnes de romarin symboles d’amour et de fertilité, placés également sous les oreillers le romarin préserve du «mauvaise oeil ». Il aide à combattre et améliore la résistance face aux microbes et aux refroidissements.

Il est aussi excellent pour votre foie !

En infusion, 2 cuillères à café de romarin pour 150ml d’eau, démarrez à l’eau froide, faites bouillir 2 minutes, et laissez tiédir, boire avec miel thym et citron.

Vous pouvez utiliser en Huile Essentielle, 2 gouttes tous les matins et les soirs sur un peu de miel, ou de mie de pain ou avec de l’huile végétale (coco, olive, colza, noix…)

  • Le Sureau

Le sureau (sambucus nigra), au Moyen Age, la légende racontait que Judas s’était pendu à un sureau, d’où le nom donné au sureau, « arbre de judas » ! Aubrey, 17ème s, pharmacien, écrivait : « le sureau stimule vraiment toutes les sécrétions des fluides et les évacuations naturelles ». Cette plante soutient le système immunitaire, participe à faire baisser la fièvre, facilite la toux, et chasse la grippe.

Ses fleurs séchées en infusion, 1 sommité fleurie pour 250 ml d’eau, arrêtez l’eau dès qu’elle bout, et laissez infuser, boire 3 à 4 tasses par jour.

  • Le Thym

Le thym (thymus vulgaris) est une plante très puissante qui vous aidera à être fort face à l’hiver. Il stimule, comme le romarin et bien d’autres plantes votre système immunitaire. Le thym est antibactérien.

En infusion, 2 càc de thym pour une tasse d’eau, faites bouillir deux minutes la plante et laissez infuser, plusieurs tasses par jour sont plus efficaces qu’une grande tasse d ‘un seul coup. Il vous aide également à digérer avec une cuillère à café de fenouil, à la fin du repas, ½ tasse est suffisante.

  • Les 3 reines de l’hiver

 le Ravintsara, (cinnamomum camphora), le Tea Tree (melaleuca alternifolia), le Niaouli, (melaleuca quinquinervia) sous forme Huile Essentielle, je fais un petit résumé de leurs actions qui sont multiples et nombreuses. Elles sont anti virales, anti bactériennes, efficaces contre les rhumes, les coups de froid et tous les maux de cette saison hivernale.

1 gouttes de chaque avec un peu de miel, 3 fois par semaine ou tous les jours pendant 10 jours si vous êtes enrhumés, grippés, ou si vous avez mal à la gorge et que vous toussez.

  • Comment choisir entre les formes plantes (infusion), bourgeons, ESP (Extrait de Plantes Standarisées) et Huile Essentielles ?

Infusions

Les infusions sont plutôt destinées aux traitements de fond, d’une bronchite ou de défenses immunitaires en berne.

Bourgeons et EPS 

Taper vite et fort, mieux vaut choisir les bourgeons, de cassis notamment (ribes nigrum), un anti-inflammatoire puissant, à effet immédiat, contre un mal de gorge par exemple, le plantain en EPS est tout aussi efficace contre la toux.

Huiles Essentielles

Quant aux huiles essentielles (HE), elles sont multitâches. Elles servent aussi bien à la prévention qu’au traitement d’une affection aiguë. Emblématique de ce double usage, le Ravintsara («  l’arbre aux bonnes feuilles  ») est en tête des HE antivirales  : il dégage les voies respiratoires (2 gouttes d’HE dans une cuillerée à café de miel de thym, idéalement plongée dans une infusion de romarin – 3 fois par jour) et renforce les défenses immunitaires (une goutte 3 fois par jour).

Précautions générales

Toutes ces plantes ont fait l’objet par le monde d’études sérieuses et documentées. Elles sont répertoriées dans cet article dans un but informatif. Demandez toujours l’avis de votre médecin traitant et n’arrêtez jamais un traitement en cours sans son autorisation.

Les Huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution, sauf avis médical il est déconseillé d’utiliser l’huile essentielle pour les femmes enceintes et les bébés. Sachez que certaines Huiles Essentielles peuvent entrainer des interactions avec certains médicaments.

Renseignez vous auprès de votre médecin et votre naturopathe.