Claustrophobie et peur de l’hôpital

[av_heading tag=’h1′ padding=’10’ heading=’Claustrophobie et peur de l’hôpital’ color= » style= » custom_font= » size= » subheading_active= » subheading_size=’15’ custom_class= »][/av_heading]

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′]

[av_two_fifth first]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]
TIPI Paris Brunoy Johanna Dermi
[/av_textblock]
[/av_two_fifth]

[av_three_fifth min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Je souffrais depuis l’enfance d’une peur terrible, d’un véritable effroi lorsque je me trouvais dans un hôpital et aussi quand j’entendais prononcer des mots appartenant au vocabulaire médical. J’étais terrorisée et gênée par ces réactions irrationnelles : larmes, évanouissements….

J’ai essayé la psychanalyse pendant plusieurs années, l’hypnose, lu énormément pour tenter de comprendre, sans succès ni amélioration. Le problème devenait particulièrement épineux car c’était un véritable obstacle à une grossesse dont nous avions le projet avec mon compagnon.

La peur s’était étendue à d’autres situations : dans le métro, la peur de rester enfermée, dans l’ascenseur, la peur de défaillir, de m’évanouir. Je n’avais pas fait de lien entre toutes ces manifestations qui me rendaient plus fragile. C’est en parlant avec Johanna que j’ai vu qu’il y avait quelque chose de commun entre toutes ces craintes, en lien avec mon histoire personnelle.
[/av_textblock]

[/av_three_fifth][av_textblock size= » font_color= » color= »]

Séances TiPi

Nous avons fait deux séances TIPI. Dés le lendemain de la première, je me suis rendue compte que j’avais pris l’ascenseur sur mon lieu de travail sans crainte, même chose pour le métro. Enceinte de deux mois, je me suis rendue dans un hôpital avec de l’appréhension, comme un vieux réflexe, et une fois sur place, tout s’est bien passé sans effort !

Je me sens profondément soulagée d’être délivrée de cette peur qui me semblait incurable et confiante car je sais que nous pourrons refaire quelques séances si besoin au cours de la grossesse.
[/av_textblock]

[av_heading tag=’h5′ padding=’10’ heading=’ Magali B – Mai 2016′ color= » style= » custom_font= » size= » subheading_active= » subheading_size=’15’ custom_class= »][/av_heading]

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′]

[av_social_share title=’Partager cet article’ style= » buttons= » share_facebook= » share_twitter= » share_pinterest= » share_gplus= » share_reddit= » share_linkedin= » share_tumblr= » share_vk= » share_mail= »][/av_social_share]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous allez aimer…

EnfantsHommes
relation père fils conflictuelle
La relation père fils

La relation père fils

Une relation père fils se construit dans les toutes premières années de vie. Si les conflits durant l’enfance ne sont pas réglés à l’âge adulte, il est parfois difficile de s’épanouir pleinement. D’autant plus lorsqu’on est hypersensible. Et comme le dit Jacques...