Renouer avec son féminin sacré: une exploration à mener pour les hypersensibles ?

Renouer avec son féminin sacré: une exploration à mener pour les hypersensibles ?

 

féminin sacré et femme hypersensibles

 

Chaque individu possède en lui sa propre définition du féminin sacré. Parce que la puissance du féminin s’exerce grâce aux femmes, il leur appartient de le réintroduire dans la société. Alors comment renouer avec son féminin sacré et se connecter à son énergie vitale, reliée à sa terre ? En s’appropriant leur cycle, écoutant leur terre, se rapprochant du monde vivant, les femmes ravivent la mémoire de cette connexion et de leur mission sur Terre.

 

 

S’il y a bien une autre extraordinaire richesse intérieure à valoriser c’est votre hypersensibilité. À travers le féminin sacré, cet article vous donne les clés pour vivre en accord avec elle. Alors, prêt.e à pousser les portes du temple magique du féminin sacré ?

 

Qu’est-ce que le féminin sacré ?

Dans une société bousculée par les changements, il apparaît important de mettre en lumière la notion de féminin sacré. Plusieurs disciplines permettent de la définir et d’en saisir la singularité.

 

Où se « cache » le féminin sacré ?

Le féminin sacré court en chacun d’entre nous. Il est présent dans la rivière sacrée de notre âme, « dans le soul », pour citer Paule Lebrun, chaman et ethnologue. Cette rivière est souterraine et profonde. Elle est la fille de la Terre-mère, cette Terre sacrée, dont nous sommes les enfants.

Dans un lotus, les vagues de l’océan, le chant des oiseaux, un éclat de rire, un regard qui se perd, ou encore au croisement de mains qui s’effleurent… Autant d’endroits où trouver le féminin sacré ! C’est une magie subtile qui réside dans des petites choses, une connexion profonde à vos émotions tout comme au monde qui vous entoure.

Des détails qui pour la majorité peuvent paraître imperceptibles, mais pas pour les hypersensibles de nature très réceptifs et émotifs qui ont tendance à analyser naturellement ces informations en profondeur. Et c’est en ce sens que cette réceptivité face à leur environnement peut être cultivée à travers le féminin sacré.

 

L’approche identitaire : masculin VS féminin ?

Féminin et masculin sacrés. À quoi vous renvoient ces notions ? Pour beaucoup, leur représentation est plutôt floue. En effet, les images collectives, enfouies dans nos mémoires, sont complexes à retrouver. En réalité, il existe en chaque être deux polarités. L’une masculine et l’autre féminine. Chacune d’elle détenant sa face sacrée.

Renouer avec son féminin sacré, c’est vous connecter à votre essentiel, à votre part divine, à votre corps, à votre âme… à votre soul ! Pour les hommes, activer votre masculin sacré passe donc inéluctablement par le fait de vous connecter à votre féminin.

 

L’approche philosophique de Michel Cazenave

Michel Cazenave, philosophe, homme de radio et éminent spécialiste de l’œuvre de Carl Gustav Jung, affirmait qu’il n’existait pas d’archétype du féminin. C’est d’ailleurs grâce à ce médecin psychiatre et penseur influent que l’on doit ce concept d’archétype, issu de la psychologie analytique.

Dans ses ouvrages « De la transe à l’hypnose » et « La Science et l’Âme du monde », il amène l’idée profonde que tant que le masculin n’a pas rencontré sa part féminine, il reste dans une linéarité. Trancher, expliquer, intellectualiser… En somme, s’ancrer dans sa part exclusivement masculine reviendrait à catégoriser le monde.

La puissance du féminin

Aujourd’hui, nous avons véritablement besoin de féminin. Sa puissance singulière apporte de l’harmonie, du dialogue et de l’intelligence émotionnelle. Car là où le masculin est linéaire, le féminin, lui, est cyclique.

Ces approches étant posées, comment renouer avec son féminin sacré et vous connecter à votre puissance ?

 

Accéder au féminin sacré : les voies à explorer

Pour renouer avec son féminin sacré, vous avez d’abord besoin de faire confiance et d’ôter toute volonté. En somme, il s’agit de vous fier à votre intuition. Aussi, d’autres voies peuvent être activées et permettre ainsi aux femmes de retrouver le chemin les menant à leur essence profonde.

 

Faire appel à des figures sacrées et à des archétypes

Dans notre inconscient collectif et notre cerveau archaïque, l’homme part à la chasse et la femme garde le feu. Une représentation du dehors et du dedans, d’un chemin tracé et de feu en cercle !

Pour reprendre la pensée de Jung, les symboles du féminin et du masculin peuvent être représentés également par l’anima et l’animus.

Par ailleurs, pour accéder à leur part sacrée, les individus ont besoin de se raccrocher à des figures sacrées. De nombreuses figures archétypales ont traversé l’histoire de l’humanité pour révéler la face féminine du divin. Parmi elles :

  • La grande Isis, déesse de l’Égypte antique
  • Inanna, déesse de la mythologie sumérienne
  • La Vierge Marie et les vierges noires.

Se connecter au vivant

Afin de sacraliser le féminin et remettre le divin au cœur du débat, il convient d’activer son meilleur véhicule : l’amour ! De fait, les supports du féminin sacré puisent leur source dans ce que nous avons de plus cher sur cette planète. Ouvrez vos sens et suivez votre intuition. Regardez le monde qui vous entoure : les animaux ou encore les multiples trésors que vous offre la nature. Ne faites plus qu’un avec elle !

Intégrer des cercles de parole et pratiquer les rituels

Le féminin est très habité par le partage et l’esprit communautaire. Plus fort que des liens fraternels, les femmes rayonnent à travers la sororité !

Elles se réunissent en cercle dans lesquels se pratiquent les incontournables rituels, voie royale pour :

  • activer l’inconscient par la réalisation de gestes, de chants et incantations.
  • entrer en connexion avec son féminin sacré, mais aussi les 4 éléments que sont la Terre, l’air, l’eau et le feu.
  • ouvrir les consciences.

De plus, il est important de souligner que les rituels sont systématiquement pratiqués avec les mêmes codes. Parmi eux :

  • l’ouverture, le déroulé et la fermeture du rituel.
  • des supports naturels : une coupe remplie d’eau, des fleurs, des bougies, de l’encens et un bâton de parole pour prendre la parole.
  • des éléments de la nature : coquillages, galets, plumes, etc.

Au sein des cercles, la parole se libère, permettant aux femmes d’avoir accès à leur rivière souterraine. Ainsi, elles peuvent guérir leur blessure, renouer avec leur féminin sacré et donc vivre ensemble leur sororité.

Par extension, il serait tout aussi intéressant pour les hommes de se réunir dans des cercles d’hommes, pour parler des questions leur concernant (amour, sexualité, la relation avec leurs parents…).

S’approprier vos cycles

L’écoute de votre cycle est également une voie à emprunter pour vous conduire vers votre espace sacré. Le cycle féminin est présent au cœur des femmes, dans leur espace le plus secret, pour atteindre leur féminin sacré.

La rythmicité de votre flux menstruel permet d’activer son féminin dans le sens « anima » du terme. Anima fait référence à « animé », autrement dit, cette rythmicité se met en vie avec votre âme. C’est là que réside une partie du secret : le féminin sacré s’éveille avec l’aide de la connexion à notre âme !

Pour les femmes ménopausées ou pour celles qui n’ont plus de cycle, vous pouvez vous calquer sur les phases de la Lune. Ainsi, vous pouvez décider de commencer la phase 1 pendant une semaine, poursuivre la phase 2 la semaine qui suit, etc..

Pour en savoir plus sur le sujet, j’ai co-écrit un ouvrage, intitulé « Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin » aux Éditions Le Courrier du Livre. Cet ouvrage est voué à changer votre regard sur votre cycle, perçu pour beaucoup comme un fardeau. Il vise à vous révéler la beauté de la nature féminine et à la fois toute sa complexité, et à renouer avec votre véritable essence.

Se connecter à sa terre

Pour accéder à la part sacrée de son être, il vous faudra passer par la réponse aux questions suivantes :

  • Comment va ta terre ?
  • Où est ta terre ?
  • Est-ce que tu t’occupes de ta terre ?
  • Ou bien encore, as-tu cherché de quelle terre tu viens ?

 

Se connecter à son féminin sacré : des réponses aux hypersensibles

Renouer avec son féminin sacré c’est vous permettre de déployer vos dons. Qu’il s’agisse de développer votre créativité foisonnante, trouver un équilibre, transformer vos émotions… Le féminin sacré est un appel à votre véritable nature. Il vous invite à chercher en soi des clés pour vivre en accord avec votre hypersensibilité et apprendre à la mettre à profit. Car c’est en réalité bien en vous que vous possédez toutes les réponses.

Une meilleure appropriation de vos cycles menstruels

Pour les hypersensibles, être à l’écoute de votre cycle menstruel vous offre la possibilité d’en explorer son potentiel, pour vous révéler et renouer avec son féminin sacré. S’approprier votre cycle vous permet :

  • d’enraciner votre force et votre conscience émotionnelle.
  • d’apporter de bonnes énergies physiques et une excellente capacité créative et mentale.
  • de gérer les baisses d’énergie en vous incitant à prendre le temps de méditer et de lâcher prise.
  • de vous accompagner à canaliser vos énergies « débordantes » en ouvrant votre potentiel créatif.

Très sollicités sur le plan émotionnel, sensoriel, intuitif et cognitif, ces pistes aident à canaliser et à recentrer les variations d’énergies des hypersensibles.

Les archétypes liés à votre cycle

Le cycle d’une femme se déclenche pendant la Nouvelle Lune ou la Pleine Lune. Dans les peuples anciens, à l’époque du matriarcat les femmes se réunissaient au moment de la phase menstruelle, dans un lieu sacré consacré au féminin.

Ensemble, elles dédiaient ce temps sacré pour méditer, se connecter à la terre, faire des invocations pour la chasse, les récoltes ou concocter des remèdes. Le premier calendrier au monde serait ainsi celui du cycle féminin basé sur le cycle lunaire !

Les archétypes activés pendant les 4 phases de votre cycle éveillent en vous une connexion aux 4 éléments. La terre, en phase menstruelle, anime votre enracinement. L’air, en phase préovulatoire, avive votre communication. L’eau, en phase ovulatoire, attise votre souplesse et vos émotions. Enfin, le feu, en phase prémenstruelle, génère la mise en action de votre créativité.

D’ailleurs, et en raison de leurs émotions exacerbées constamment sollicitées, les hypersensibles ont un grand potentiel créatif qu’ils souhaitent exprimer pour se libérer de leurs ressentis tout en leur donnant forme. Ces activités artistiques contribuent à exploiter leur émotivité et valoriser leur richesse intérieure.

Phase après phase, différentes énergies de femmes traversent votre cycle. On peut ainsi associer chaque phase à son archétype :

  • La phase 1, menstruelle, avec l’archétype de la sorcière.
  • La phase 2, préovulatoire, avec l’archétype de la jeune fille.
  • La phase 3, ovulatoire, avec l’archétype de la mère.
  • La phase 4, prémenstruelle, avec l’archétype de l’enchanteresse.

Et si vos règles étaient une opportunité, une chance de vous renouveler ? Et si vous portiez un regard nouveau sur les différentes phases de ce cycle pour en découvrir le potentiel et en tirer les vertus ? En vous connectant au plus près de vos émotions et de vos ressentis physiques associés aux transformations du cycle, voilà un outil précieux à explorer pour les hypersensibles.

Une connexion à votre terre

Loin de l’agitation et des nombreuses informations absorbées par leur environnement, les hypersensibles trouveront dans la connexion à la terre des réponses pour retrouver le calme intérieur et la clairvoyance. Se connecter à sa terre c’est vous poser les questions :

  • Où est ta terre ? Cela revient à vous demander si elle est à l’intérieur ou à l’extérieur ? À côté ou à l’inverse, jamais avec vous ?
  • Est-ce que tu t’occupes de ta terre ? Ce sont ici tous les leviers à activer présents en soi qui vous connectent profondément à vous-même. Respiration consciente, yoga, méditation, course à pied, déambulation, regard dans le vide…
  • As-tu cherché de quelle terre tu viens ? Il est question ici de porter une attention particulière à vos émotions, à vos ressentis, à votre âme et à la qualité de votre parole.

En marche vers votre mission…

En résumé, pour renouer avec son féminin sacré, et vous l’aurez compris, il s’agit de vous reconnecter à votre terre. C’est en elle que vous puisez votre véritable essence profonde. Vous mettre en vie au service de votre mission, grâce à la puissance du féminin sacré, soutenu par l’amour, c’est le message que j’ai souhaité vous transmettre dans cet article.

Soyez vivante connectée à votre âme, votre soul, votre rivière sacrée et vivez !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous allez aimer…

EnfantsHommes
relation père fils conflictuelle
La relation père fils

La relation père fils

Une relation père fils se construit dans les toutes premières années de vie. Si les conflits durant l’enfance ne sont pas réglés à l’âge adulte, il est parfois difficile de s’épanouir pleinement. D’autant plus lorsqu’on est hypersensible. Et comme le dit Jacques...