Du chaos naissent les étoiles Gaëlle Oinounou

Bonjour,

Je suis Gaëlle, et j’ai décidé de raconter l’histoire qui a changé ma vie : celle de mon fils Robin. L’arrivée d’un bébé bouleverse toujours le quotidien d’une famille ; mais parfois, c’est plus explosif que ce l’on avait imaginé.

Mon aventure commence le Vendredi 24 Août 2018. Il est 21h45. Et je me retrouve dans un taxi direction les urgences pédiatriques avec mon bébé de sept mois en grave détresse respiratoire. À ce moment-là, je ne sais pas encore que ce n’est que le premier épisode d’une longue série. Je ne sais pas encore que je suis partie pour plusieurs mois de départs précipités à l’hôpital. D’assistance respiratoire quotidienne. D’hospitalisations à répétition.

Je ne sais pas encore que l’angoisse de voir mon fils arrêter de respirer va devenir mon quotidien.

Les médecins me disent que cela durera plusieurs années et que « chaque hiver sera moins pire que le précédent ». Mais je me rends bien compte que je suis incapable de rester là les bras croisés. À attendre. À accepter l’escalade dans la médicamentation. Pendant que ce mal invisible s’empare petit à petit de la vie de mon fils.

Et puisque je ne trouve pas toute l’aide dont j’ai besoin auprès de la médecine classique, je décide de prendre des chemins alternatifs. Et de m’y jeter à corps perdu.

Ma première rencontre avec la médecine naturelle

Ma première rencontre avec la médecine naturelle se fait au travers d’une naturopathe bienveillante, Johanna Dermi qui me dit mot pour mot : « cet enfant est un cadeau pour vous ».

Sur le moment, je ne suis pas sûre de comprendre. Je me dis même qu’elle se moque de moi. Mais je m’accroche.

Et pendant plusieurs mois, je parcours Paris avec mon bébé sous le bras : ma naturopathe, Johanna Dermi, kinésiologue, homéopathe, ostéopathe. Je mets en place un suivi digne d’une armée qui s’en va en guerre. Je revoie notre façon de nous nourrir, de nous laver, de prendre soin de notre maison, de nous soigner.

Et le miracle se produit : un peu plus d’un an après la première crise, mon fils est en pleine forme. Et nous avons remplacé les nébulisations quotidiennes de bronchodilatateurs et de corticoïdes par des jeux et des histoires.

Cette épopée est une épopée familiale. Et elle m’a transformée.

Mon premier fils, Noah, m’a transformée. Parce qu’il était le premier.

Mon deuxième fils, Robin, m’a transformée. Parce qu’il m’a ouvert les yeux. Il m’a ouvert les yeux sur un monde nouveau. Celui de la médecine naturelle. Et en cascade, tout a changé…

J’ai pris conscience du fait que la médecine classique n’est pas la seule voie.
J’ai pris conscience de l’urgence écologique dans laquelle nous nous trouvons.
J’ai pris conscience de la force de mon intuition et de ma liberté. Ma liberté de mouvement. Ma liberté de penser.
J’ai pris conscience de mon courage et de ma capacité à décider pour ma famille. Et pour moi.
J’ai pris conscience du fait que j’avais le droit de quitter mon travail pour me construire une vie professionnelle qui me correspondait vraiment.

Et j’ai enfin compris les fameux mots de Johanna Dermi, la naturopathe. J’ai enfin compris que l’aventure que nous faisait vivre Robin était un joli cadeau.

Du chaos naissent les étoiles

Cette épopée, j’ai décidé de la raconter. Pour moi, d’abord. Pour me souvenir, peut-être. Pour tourner la page, sûrement.

Et plus j’avançais, plus je me disais que ce récit, cette tranche de vie, cette bataille, pourrait aider. Donner du courage à d’autres mères. À d’autres familles. Alors j’ai fait le choix de la partager. Pour ceux qui se reconnaitraient. Pour ceux qui reconnaitraient des proches ou des moins proches. Pour ceux qui voudraient tout simplement ouvrir leur esprit.

Je l’ai baptisé « Du chaos naissent les étoiles » et j’ai choisi de créer un podcast pour pouvoir la chuchoter dans vos oreilles, pour que viviez vraiment, profondément ce que nous avons vécu. J’y livre un ressenti. Un vécu. Pas de conseils. Pas de jugements. Ni de vérité. Seulement une épopée racontée pour inspirer. Et c’est sur Instagram

Si vous décidez de me rejoindre, je vous souhaite une bonne écoute !

Prenez soin de vous, et des vôtres. Et à bientôt.

Gaëlle