Nouvelle Lune 7 avril 2016, à Paris, en Bélier

D’après Dan Rudhyar (Compositeur et Pionnier de Astrologie Transpersonnelle) : « le don de l’esprit à développer par le Bélier est l’adaptabilité, c’est-à-dire apprendre à agir en tenant compte de l’environnement. »

Dans un premier temps, nous mobilisons ces énergies dans le but de rompre avec le passé. Aucun cycle ne commence sans passé. C’est pourquoi, nous ressentons l’attirance du passé, cela peut engendrer un sentiment d’insécurité, une peur d’avancer trop loin ou de manière trop émotive car c’est difficile de se couper de sa base d’action.

Luna-Femme Johanna dermi

Mais il faut éviter de compenser cette peur par une attitude arrogante ou outrecuidante.

Pendant les dix derniers degrés du signe, nous pouvons en général passer à l’action d’une manière plus assurée, plus volontaire; nous sommes prêt à assumer des responsabilités plus définie et plus claires.

La nouvelle lune, en Bélier, pose les questions suivantes :

    • Comment se séparer de l’attirance du passé pour avancer vers des activités nouvelles et passer à l’action ?
    • Comment renaitre hors des matrices psychiques et sociales formées par la famille, la culture, la tradition, les coutumes ou les habitudes ?
    • Comment trouver le courage et la volonté pour la finalité spirituelle de notre existence?

Et, si, pendant la phase Bélier, nous n’arrivons pas à mobiliser cette énergie volontaire, alors, nos activités pendant les signes suivants ne pourront être que superficielles.

Y. Soustre, Astrologue Humaniste.