Comment vivre avec une femme hypersensible ?

Passer rapidement du rire aux larmes ou à la colère, telle est l’agitation émotionnelle qui habite les personnes hypersensibles. En amour, ce trait de caractère pousse les êtres, à prendre les choses extrêmement à cœur. Une dispute, un haussement de sourcil et la situation devient difficile à gérer pour la personne qui partage sa vie. Mais vivre avec une femme hypersensible ne demande pas d’efforts plus importants que d’être en couple avec une personne qui ne possède pas ce trait de personnalité. Voici quelques réflexes pour profiter d’une relation de couple épanouissante lorsque l’on vit avec une femme hypersensible.

Réflexe 1 : s’informer et comprendre l’hypersensibilité de votre femme

Pour aller à l’essentiel, le premier réflexe à adopter est de s’informer sur le tempérament hypersensible et les caractéristiques qui constituent la personnalité de votre conjointe. En vous renseignant sur ce qu’est l’hypersensibilité, vous comprendrez mieux ce que vit au quotidien votre partenaire et vous accepterez certainement plus facilement aussi, son mode de fonctionnement.

Dans un premier temps, cela vous permettra d’intégrer et d’anticiper ses réactions et dans un second temps, d’adapter vos attitudes aux siennes. De la même façon, vous parviendrez mieux à comprendre l’origine de ses émotions, vous serez naturellement plus à l’écoute, renforçant ainsi la communication dans votre couple.

De son côté, lorsque votre femme hypersensible, se sera sentie comprise et acceptée, elle sera davantage ouverte à la discussion, à exposer son ressenti et ses émotions face à une situation de couple (telle une dispute ou une parole mal interprétée). Vous posséderez alors, ensemble, toutes les cartes en main pour désamorcer la situation rencontrée..

Pour résumer, une personne hypersensible perçoit et ressent tout de manière décuplée :

  • Tristesse, colère, joie, amour… sa vie affective et émotionnelle est particulièrement intense, tout est ressenti et exprimé fortement.
  • Un film, un livre, une exposition peuvent la faire pleurer à chaudes larmes.
  • Éponge à émotions, la personne hypersensible repère facilement les changements d’humeur et les tensions émotionnelles. Elle a tendance à prendre les problèmes des autres comme étant les siens, ce qui produit en elle un trop-plein d’émotions difficile à gérer.
  • La femme hypersensible se remet facilement en question et porte souvent un jugement négatif sur elle-même. Elle a souvent le sentiment de ne jamais en faire assez ou de mal faire les choses. Hyperémotive, elle vit également très mal la critique.

Réflexe 2 : accueillir à bras ouverts ses émotions et ses ressentis

Dès lors que des tensions se créent dans votre couple ou qu’une dispute éclate, il ne sert à rien d’envenimer la situation en voulant à tout prix montrer que les réactions de votre partenaire sont excessives et disproportionnées. Et quand bien même vous penseriez vraiment qu’elles le sont, vous devez toujours prendre en compte que du côté de votre femme, ses réactions semblent justifiées.Mais comme au sein de tous les couples, il est tout à fait courant de ne pas être en accord avec ce que dit ou fait votre femme hypersensible et de vouloir le lui faire savoir pour le bien-être de votre relation. Vous devez, cependant, prendre des gants et lui faire part de votre désaccord, en respectant ses émotions lors de votre discussion.

Par exemple, pour exprimer votre opinion, préférez une phrase du type : “je comprends totalement que tu puisses ressentir de la tristesse (de la colère, de la peine, …) et je me mets à ta place. Mais il faut que tu comprennes aussi ce que j’ai ressenti…”

Le fait de lui expliquer tout en intégrant pleinement ses émotions, permettra à votre conjointe de se sentir entièrement comprise et lui permettra de gérer au mieux son émotivité sur l’instant même. Encourager un discours bienveillant et constructif permet à chacun de vivre une relation sereine et paisible.

Réflexe 3 : encourager votre femme à exprimer ce qu’elle ressentIs

Permettre à votre femme d’être sincère et authentique dans l’expression de son hypersensibilité s’avère indispensable pour son épanouissement personnel et également pour votre vie de couple. À tout moment, si vous vous rendez compte que votre partenaire éprouve des difficultés à s’exprimer sur ses réactions émotionnelles, n’hésitez pas à prendre du temps avec elle pour l’accompagner dans sa démarche. L’intérêt étant que vous puissiez comprendre, autant elle que vous, à quel point, l’événement ou la discussion l’a atteinte, voire totalement déstabilisée. À cette occasion, demandez-lui ce que vous pouvez faire pour que cela ne se reproduise pas une nouvelle fois.

Par cette approche, vous élèverez la confiance de votre relation à un niveau supérieur, tant vous faites chacun preuve d’humilité. Vous acceptez, ainsi chacun, de vous mettre à disposition de l’autre en exprimant à découvert vos incompréhensions dans votre relation, tout en cherchant, l’un et l’autre, des solutions concrètes pour pouvoir les surmonter et avancer sereinement dans votre vie de couple.

Réflexe 4 : acceptez son besoin de solitude

En raison de sa sensibilité aux stimuli liés à son environnement, une femme hypersensible se fatigue beaucoup plus vite qu’une autre personne. Une soirée au cours de laquelle, les personnes, parlent fort et crient, une séance shopping dans un grand centre-commercial, une réunion d’affaires qui s’éternise…, constituent autant d’activités qui épuisent physiquement et émotionnellement l’hypersensible.

À ce stade, la personne n’arrive plus à se concentrer, ni à être productive dans ses activités quotidiennes. L’hypersensible ressent un grand besoin de s’isoler et de prendre du temps pour elle pour se ressourcer, retrouver le plein de son énergie et tout son potentiel. Et si certains individus conçoivent le couple comme un duo indivisible avec l’obligation de partager le même espace de vie et les mêmes activités, ce besoin fusionnel ne se révèle pas indispensable auprès des êtres hypersensibles.

Ainsi, vivre avec une femme hypersensible, c’est aussi entendre son besoin d’être seule et la laisser vaquer à ses occupations dans la plus grande tranquillité. Respectez son besoin de calme et d’un environnement sans perturbation sensorielle comme de la musique, pour qu’elle puisse se reposer correctement. Dès l’instant où votre femme se sentira de nouveau prête à se trouver en contact avec vous, elle vous le fera savoir et reviendra naturellement vers vous. Cela permet d’autant plus de profiter pleinement des moments à partager tous les deux.

Vous souhaitez savoir si votre femme est hypersensible comme 30 % des Français ? L’Observatoire de la sensibilité a mis en ligne un test à réaliser directement sur le site. Et si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour mieux gérer l’hypersensibilité au quotidien, contactez-moi, directement via mon formulaire en ligne pour prendre rendez-vous.

25 Commentaires

  1. KONATÉ

    Totalement d’accord .
    Propos très intéressant.
    Par contre est il possible de reconquérir une femme hypersensible qui a rompu justement parce qu’elle ne se sentait pas comprise pour sa sensibilité mais qui se dit toujours amoureuse mais ne veut pas renouer ?
    Merci

    Réponse
    • johanna

      Je vous remercie Konaté de vote commentaire. Votre ex-compagne a peut être besoin de temps pour réfléchir, soyez patient. Prenez ce temps pour vos occuper de vous et de vos besoins.

      Réponse
  2. FRANCOIS

    article très intéressant mais à vous lire la personne vivant avec l’hypersensible doit se contenir sans cesse pour ne pas trop froisser la personne avec laquelle elle vie en refrenant toute spontanéité…
    une telle suradaptation ne risque t’elle pas, pour le conjoint de devenir néfaste et de faire perdre son identité au conjoint.

    Réponse
    • johanna

      Je vous remercie de votre commentaire qui est intéressant et ouvert, afin de nouer ou de renouer un dialogue avec la femme hypersensible il est important au début de comprendre qu’elle vit dans un monde ou tout est en hyper, cela peut être les odeurs, les paroles, les sons, les mises au point, les disputes, les moments d’amour; je parlerais non pas d’adaptation à elle en freinant votre spontanéité mais plutôt de chemin à prendre ensemble ou chaque personne va à sa vitesse, tout en connaissant les limites de l’autre; qu’en pensez-vous?

      Réponse
      • FRANCOIS ESPERIQUETTE

        « chaque personne va a sa vitesse en connaissant les limites de l’autre ».
        pour moi ce que vous dites la est clairement la définition du contrôle de ses actes et de ses dires pour éviter de froisser l’autre et donc entrer dans un fonctionnement adaptatif qui est antynomique de la spontanéité…
        prendre sur soi signifie qu’il faut décharger ensuite n’êtes vous pas d’accord ?

        Réponse
        • johanna

          bonjour, Francois, il n’est pas forcément recommandé de prendre sur soi la charge de l’autre, mais bien plus de prendre à bras le corps son rôle d’adulte, on peut aussi dans un contrat de relation, accepté des choses de l’autre et notamment la spontanéité et l’humour peuvent faire partie des permissions que l’on s’accorde mutuellement dans la relation, tout est question d’autorisations, n’est ce pas?

          Réponse
          • gyom

            Bonjour, article et réflexions très intéressantes ! je partage la vision de François et rebondi sur votre réponse « je parlerais non pas d’adaptation à elle en freinant votre spontanéité mais plutôt de chemin à prendre ensemble ou chaque personne va à sa vitesse, tout en connaissant les limites de l’autre » mais alors comment faire lorsque les limites de l’un empiète sur les besoins et la liberté de l’autre ? avec réciprocité évidemment ! car dans ces moments les éruptions sont destructrices…

          • johanna

            bonjour, Guillaume, je vous remercie de votre mail, et oui comment faire ? la vie en couple est un grand lieu d’apprentissage de la RELATION et des RELATIONS, je vous recommande de vous faire accompagner en couple pour y voir plus clair, bel été à vous, Johanna

    • Vasquez Perdomo José

      Bonjour,

      Superbe article, mais malheureusement vous ne parlez pas des piques de colère d’une personne hypersensible dont sa sensibilité fait place à l’agressivité verbale et/ou gestuelle dans l’extrême.

      Avez-vous vous un article à ce sujet ?

      Réponse
      • johanna

        bonjour, José, je vous remercie de votre intérêt, je note votre besoin et je vais m’orienter vers un article dans ce sens, bien cordialement, johanna

        Réponse
    • Mathieu

      Je suis d’accord avec vous François, vivre avec une femme hypersensible s’avère très compliqué car il faut sans cesse prendre des pincettes, faire attention à ses propos pour ne pas la froisser, la jalousie au seins du couple est décuplée et cela devient vite invivable au quotidien. Le côté positif est qu’elle aime de façon extraordinaire mais côté émotions c’est les montagnes russes. En surfant sur le net je vois sans cesse comment le ou la conjoint(e) doit s’adapter à une personne hypersensible mais jamais comment l’hypersensible peut réfréner sont hypersensibilité pour être plus « vivable » au quotidien. Car le moindre sujet sensible, peut importe que vous la rassuriez et essayez de la comprendre, fini toujours par déraper et elle se sent toujours malgré tout incomprise. Comme le dit François cela devient néfaste car il est très difficile d’être sois même avec une personne hypersensible sans que ça ne tourne en dispute plus que fréquente.

      Réponse
      • johanna

        bonjour, Mathieu, je vous remercie de votre intérêt, et de votre témoignage, bien cordialement, Johanna

        Réponse
  3. karol-Michèle

    C’est tout à fait vrai. L’hypersensible est une écorchée vive où tous les sentiments sont merveilleusement décuplés. Il faut en effet des trésors d’amour plus que de patience pour comprendre et accepter ses moments de solitude au début de la relation. C’est prendre en effet ce chemin à deux. L’hypersensible est fatigable mais résiste à bien des tempêtes. Elle a besoin de mots et elle a besoin de comprendre, c’est une pure émotionnelle. Les moments de retour sur soi sont indispensables à l’équilibre.
    De manière générale, ils ne sont pas trop longs dans mon cas mais cela demande de profondément aimer l’Autre pour comprendre, sans prendre ombrage, de ce besoin qui est partie intégrante de leur Être.
    Parallèlement ce sont des trésors et des personnes exceptionnelles.
    Vivre avec un(e) hypersensible est un vrai cadeau de la Vie.

    Réponse
  4. Sandra

    Bonjour,
    Je trouve qu’il y a énormément d’articles sur comment le non hypersensible doit s’adapter à l’hypersensible.
    Mais on ne parle pas assez des conjoints non hypersensibles qui font TOUT pour s’adapter. Et même trop.

    Mon conjoint est hypersensible. Au bout d’un an, je me rend compte que je ne suis plus moi même à force d’adaptation, à force de marcher sur des oeufs pour ne pas risquer une énième crise… J’ai essayé d’être moi même , en étant bienveillante et compréhensive sur ce trait de caractère mais à un moment donné, il y aura toujours un mot mal perçu et c’est fatiguant. Mon entourage dit que je suis « éteinte » et ne me reconnais plus.

    Je suis sous calmants pour accepter les choses et fait preuve d’une patience sans nom.

    Un exemple: récemment ,on s’est disputé . Mon conjoint a refusé de me voir pendant 1 semaine car il était vexé suite à une phrase que j’ai dite et avait donc besoin de temps. Vous dites qu’il faut accepter ce temps pour lui afin qu’il retrouve son calme et ses bonnes énergies. Pendant cette semaine, j’ai traversé des moments pas facile au travail, j’ai eu besoin de son soutien et son aide. Mais il n’était pas là, car il fallait lui laisser le temps… Quelle est la limite avant de dire STOP? Il y a une forme d’égoïsme chez certains hypersensibles.

    Merci de m’avoir lue.

    SANDRA

    Réponse
    • johanna

      bonjour, Sandra, Julie m’a écris le même mail, vous pouvez y lire ma réponse, bel été à vous, Johanna

      Réponse
      • Positivity

        Bonjour
        Merci beaucoup pour le descriptif détaillé
        Ma compagne est hypersensible et je la reconnais bien dans ces traits de personnalité.
        Par contre j’ai l’impression qu’elle n’était pas comme ça!
        Mes questions :
        – y’a t-il des circonstances qui peuvent faire qu’une personne deviennent hypersensible ?
        – y’a t-il vraiment un solution à ce sujet? Car j’ai l’impression qu’elle trouve ma situation parfaitement normale.
        – je suis en couple recomposé et je me demande aussi quel impact elle peut avoir sur ma fille? Car cette dernière commence à me poser des questions du style : « pourquoi on fait des choses qu’on ne faisait pas »

        Merci d’avance pour votre retour

        Réponse
        • johanna

          Bonjour, Je comprends vos préoccupations concernant la sensibilité accrue de votre compagne et son impact sur votre relation ainsi que sur votre fille. Voici quelques éléments de réponse à vos questions :

          Les circonstances qui peuvent conduire une personne à devenir hypersensible peuvent varier. Certaines personnes naissent avec une prédisposition à l’hypersensibilité, tandis que d’autres peuvent développer cette sensibilité en raison de traumatismes passés, d’événements stressants ou d’autres expériences émotionnelles intenses.
          En ce qui concerne les solutions, il est important de noter que l’hypersensibilité n’est pas un trouble à proprement parler, mais plutôt une caractéristique de personnalité. Il peut être utile de communiquer ouvertement avec votre compagne pour mieux comprendre ses besoins et trouver des moyens d’adapter votre relation en conséquence. L’acceptation mutuelle, la patience et le soutien émotionnel peuvent contribuer à améliorer votre relation. Il peut également être bénéfique pour elle de rechercher des techniques de gestion du stress, comme la méditation, la respiration profonde ou le développement de stratégies de régulation émotionnelle.
          En ce qui concerne votre fille, il est important de lui expliquer que chaque personne est unique et a des caractéristiques différentes. Vous pouvez lui parler de l’hypersensibilité de sa belle-mère de manière simple et adaptée à son âge, en soulignant que cela fait partie de ce qui rend sa belle-mère spéciale. Encouragez votre fille à poser des questions et assurez-la que vous êtes là pour répondre à ses préoccupations.
          J’espère que ces réponses vous seront utiles. N’hésitez pas à me contacter si vous avez d’autres questions.
          Prenez soin de votre famille,
          Cordialement,
          Johanna DERMI

          Réponse
    • Lemer

      je suis d’accord pour la fin… il y a une certaine forme d’égo chez eux

      Réponse
      • johanna

        Bonjour, je vous remercie pour votre commentaire, bien à vous, johanna

        Réponse
  5. Julie

    Bonjour,
    Je trouve qu’il y a énormément d’articles sur comment le non hypersensible doit s’adapter à l’hypersensible.
    Mais on ne parle pas assez des conjoints non hypersensibles qui font TOUT pour s’adapter. Et même trop.

    Mon conjoint est hypersensible. Au bout d’un an, je me rend compte que je ne suis plus moi même à force d’adaptation, à force de marcher sur des oeufs pour ne pas risquer une énième crise… J’ai essayé d’être moi même , en étant bienveillante et compréhensive sur ce trait de caractère mais à un moment donné, il y aura toujours un mot mal perçu et c’est fatiguant. Mon entourage dit que je suis « éteinte » et ne me reconnais plus.

    Je suis sous calmants pour accepter les choses et fait preuve d’une patience sans nom.

    Un exemple: récemment ,on s’est disputé . Mon conjoint a refusé de me voir pendant 1 semaine car il était vexé suite à une phrase que j’ai dite et avait donc besoin de temps. Vous dites qu’il faut accepter ce temps pour lui afin qu’il retrouve son calme et ses bonnes énergies. Pendant cette semaine, j’ai traversé des moments pas facile au travail, j’ai eu besoin de son soutien et son aide. Mais il n’était pas là, car il fallait lui laisser le temps… Quelle est la limite avant de dire STOP? Il y a une forme d’égoïsme chez certains hypersensibles.

    Merci de m’avoir lue.

    Réponse
    • johanna

      Bonjour, Julie
      je vous remercie de votre mail, je vais faire un article et communiquer d’avantage sur ce que « supportent » les non hypersensibles, car votre remarque est HYPERJUSTE !
      pour vous aider, à y voir plus clair je vous recommande dans un 1 er temps de vous faire accompagner, car je ressens de la tristesse dans votre message? je me trompe, on peut échanger par mail si vous voulez ?
      à très vite,
      Johanna

      Réponse
      • Gaborit

        Bonjour, j’aimerais échanger avec vous sur le sujets de l’hypersensibilité de ma conjointe en effet j’ai le même ressenti que julie et son conjoint et ça devient très compliqué pour moi à gérer

        Réponse
        • johanna

          bonjour, Victor, je vous remercie de votre intérêt, vous pouvez prendre rdv avec mon secrétariat, au +33142501080, au plaisir de vous accompagner, bien cordialement, Johanna

          Réponse
    • alexis

      Bonjour,

      J’ai vécu une histoire de 3 ans avec une femme hypersensible. Nous sommes séparés depuis le début de l’année. et je m’aperçois aujourd’hui que je peux poser ce mot pour décrire son comportement qui correspond en tout point avec ce que j’ai vécu et que je ne comprenais pas. La sollicitation permanente, sa fatigue fréquente, son énergie débordante , son besoin de solitude, sa violence verbale, sa faculté à lire en moi, ma suradapatation, et ma protection en cachant inconsciemment mes ressentis, qui a conduit à son épuisement et à notre rupture. C’était juste extraordinaire et je tombe bien tard sur ce site. Il m’aurait bien aidé.

      Réponse
      • johanna

        bonjour, Alexis, je vous remercie de votre témoignage, bien chaleureusement, Johanna

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous allez aimer…