La méthode Tipi pour vaincre la peur de parler en public et réussir un oral

tipi prise de parole en public baccalauréat

Aujourd’hui, beaucoup d’étudiants français se préparent à passer des oraux tels que l’épreuve finale du grand oral du baccalauréat, le bac de français, les concours pour accéder aux grandes écoles… 

Au-delà d’identifier les connaissances de l’élève, ces oraux permettent de montrer sa capacité et son aisance à prendre la parole en public. Ce qui n’est pas un exercice facile pour tout le monde. 

75% de la population mondiale est prise de glossophobie, soit de la peur de parler devant un public plus ou moins important ce qui peut représenter une grande source de stress et représenter un obstacle de taille au quotidien. 

Après avoir parcouru les raisons de la peur de parler en public et les symptômes pour la reconnaître, nous nous attarderons sur la méthode Tipi efficace pour se libérer des émotions qui nous font perdre nos moyens.  

Pourquoi avons-nous peur de parler en public ?

La glossophobie est l’une des peurs les plus courantes. Elle toucherait près de 75% de la population mondiale. 

Cette difficulté peut se définir comme l’appréhension de parler devant plusieurs personnes, un groupe, un auditoire inconnu, lors d’un colloque, lors d’une réunion professionnelle. 

La peur de parler en public découle souvent de mauvaises expériences antérieures lors de prises de parole en public. Si ces situations se sont mal déroulées, la peur peut alors s’installer et perdurer dans le temps, ce qui peut nourrir des troubles tels que la phobie scolaire, la phobie sociale ou le mal-être au travail.

Elle se caractérise par l’anticipation d’un jugement négatif sévère de la part des autres lors des interactions sociales. Avant même que l’interaction sociale ait lieu, comme une allocution publique par exemple, l’individu a tendance à nourrir des pensées pessimistes d’échec, se sentant incapable de réussir cette prise de parole en public.

Une personne sur trois renonce à parler en public tant cette appréhension semble insupportable. Elle évitera toutes les situations où l’attention sera portée sur elle et où elle devra se plier à l’exercice. 

Ce qui peut être bloquant, car certaines étapes de notre vie nous imposent de parler en public, notamment lors d’un oral pour le bac, en études supérieures voire même dans le cadre professionnel.

Les différents symptômes qui permettent de qualifier la peur de parler en public 

La peur de s’exprimer en public peut s’identifier selon trois catégories de symptômes :

  • Les symptômes physiques constitués par le fait d’éprouver des nausées, des palpitations, par la survenue de la transpiration, par le raidissement de la nuque et des muscles du dos. Le rythme cardiaque s’accélère, les jambes deviennent « comme du coton », les pupilles se dilatent et la bouche s’assèche.
  • Les symptômes verbaux caractérisés par la voix qui faiblit ou se casse, les mots se mélangent, on bafouille, on perd le fil de l’histoire.
  • Les symptômes non verbaux : les gestes deviennent brusques ou trop lents, ils n’accompagnent plus et ne soutiennent plus le discours. L’ensemble de la personnalité se tend, envahie par l’angoisse, par des pensées obsessionnelles.

La peur de parler en public peut être surmontée grâce à la méthode Tipi qui propose de se concentrer sur les sensations physiques. Avec la méthode Tipi, sur plusieurs cas régulièrement traités, cette peur a été totalement dépassée.

La méthode Tipi pour réguler les émotions et réussir un oral

Les oraux du bac ou de fin d’études supérieures approchent et la pression monte…  

Savoir communiquer et bien communiquer à l’oral constituent une épreuve à part entière. Bon nombre d’étudiants présentent des blocages et des inhibitions face à cette épreuve.

La méthode Tipi (Technique d’Identification sensorielle des Peurs Inconscientes) consiste en l’observation des sensations physiques lorsque nous ressentons des émotions très intenses afin de libérer les émotions perturbantes et bloquantes. Nul besoin d’images mentales ou de se focaliser sur sa respiration, tout se passe dans le corps. 

C’est ce que l’on appelle la capacité de régulation émotionnelle et chacun d’entre nous en est capable. 

Pour cela, il suffit de fermer les yeux et d’observer ce qui se passe dans notre corps, dès lors que l’on ressent une émotion perturbatrice. L’objectif n’est pas de comprendre ce qui se passe, mais simplement d’observer.

Ainsi, après quelques minutes à exercer la méthode Tipi, l’émotion perturbatrice disparaît. 

Par exemple, si avant un oral du bac devant un jury, vous vous sentez envahi par une insupportable sensation d’angoisse à l’idée de parler en public, appliquez la méthode Tipi pour faire disparaître cette sensation, vous sentir en confiance et près à réaliser cet exercice avec brio.  

Si vous avez peur de parler en public et que vous passez prochainement un oral, Johanna Dermi vous accompagne dans l’apprentissage et la maîtrise de la méthode Tipi. En visio ou dans son cabinet situé à Paris 12, Johanna vous apprend à dépasser votre peur et à écouter votre corps pour réussir vos examens et vous apaiser au quotidien.

Prenez rendez-vous en ligne avec Johanna Dermi et devenez un As de la prise de parole en public !

Pourquoi la méthode Tipi fonctionne-t-elle ? 

Comme le dit Jacques Salomé, psychosociologue, “Communiquer suppose aussi des silences, non pour se taire, mais pour laisser un espace à la rencontre des mots”.

La peur de prendre la parole en public constitue un obstacle à cette rencontre car elle se définit généralement comme une double peur : il s’agit de la “peur de soi-même et de la peur des autres” d’après le Docteur Christophe André.

C’est bien en cela que le problème réside : lorsqu’une personne subit la phobie de parler en public, elle a alors tendance à parler vite car les silences deviennent insupportables. 

La méthode Tipi impose un moment de silence et de concentration sur ce que l’on ressent, pour mieux contrôler ses émotions, évacuer celles qui perturbent et réussir à prendre la parole en public

C’est une méthode qui a fait ses preuves autant pour les étudiants que dans le monde du travail, et pour la vie de tous les jours.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous allez aimer…

AlimentationHypersensibilitéNaturopathie
alimentation neur hypersensibles
Le rôle de l’alimentation sur les neurotransmetteurs et le bien-être émotionnel des hypersensibles

Le rôle de l’alimentation sur les neurotransmetteurs et le bien-être émotionnel des hypersensibles

L'alimentation exerce une influence profonde sur notre santé physique et mentale, et cette relation complexe est particulièrement mise en lumière lorsqu'il s'agit du fonctionnement de notre cerveau. 

En effet, les aliments que nous consommons jouent un rôle indéniable dans la modulation de nos neurotransmetteurs, grâce aux nutriments qu’ils contiennent, nécessaires à la synthèse et au fonctionnement optimal de ceux-ci. Ils participent à la bonne gestion de nos émotions, ce qui est d’autant plus vrai chez les personnes hypersensibles.

Comprendre comment notre alimentation influence la production et l'activité de ces neurotransmetteurs est un domaine de recherche fascinant et en constante évolution.