Comment savoir si mon enfant est hypersensible ?

Bien que tous les enfants demeurent des êtres sensibles, certains ressentent les émotions de façon plus intense. Réactions disproportionnées, crises de larmes fréquentes, haute sensibilité aux bruits ou aux odeurs, faible tolérance à la frustration…, cette hypersensibilité peut être déstabilisante aussi bien pour l’enfant que pour l’entourage qui ne sait pas comment l’aider.

Comment se manifeste cette hypersensibilité chez l’enfant ? Par quels moyens la diagnostiquer et la traiter ? Quelles solutions pour accompagner et aider ma fille à s’épanouir dans son hypersensibilité ?

Hypersensibilité de l’enfant : les signes révélateurs

Par définition, l’hypersensibilité se définit comme une sensibilité plus importante que la moyenne en retour aux stimuli extérieurs qui peuvent être d’origines diverses. Une lumière, une odeur, un bruit ou même une situation…, ce sont autant de paramètres qui peuvent entraîner une réaction émotive “démesurée”. Et pour cause, l’une des spécificités de l’enfant hypersensible est la réception des informations sans filtre.

Attention ! De nombreux enfants hypersensibles sont également touchés par un TDAH (Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité), qui s’appuie notamment sur un trouble neurologique développé durant l’enfance.

Si d’autres signes se révèlent, ce sont en fait, les conséquences de cette hyperactivité. À noter qu’ils peuvent varier d’un enfant à un autre.

Voici quelques signaux qui peuvent vous permettre d’identifier l’hypersensibilité chez l’enfant :

  • Des crises de larmes, de colère, d’agressivité…, qui semblent exagérées ;
  • Une tolérance faible à la frustration ;
  • Des difficultés avec les changements et les nouveautés (trop-plein de nouvelles informations) ;
  • La difficulté à effectuer des choix (trop d’éléments à prendre en compte) ;
  • Tendance à se montrer très timide ou au contraire très démonstratif ;
  • Un grand besoin de moments calmes et apaisants ;
  • Une sensibilité accrue aux bruits, aux odeurs, à la lumière, aux matières (l’enfant hypersensible est facilement surstimulé).

Diagnostiquer et traiter l’hypersensibilité chez mon enfant

Si vous avez remarqué plusieurs signes révélateurs d’hypersensibilité chez votre enfant, n’hésitez pas à consulter un psychologue ou un thérapeute spécialisé dans l’hypersensibilité. Une prise en charge psychologique se révèle bien souvent bénéfique pour l’enfant, mais aussi pour ses parents.

Mais n’ayez aucune crainte. Votre enfant n’est pas la seul à posséder cette forme de réceptivité. Une étude américaine a d’ailleurs récemment révélé qu’environ ⅓ de la population est hypersensible.

En premier lieu, cet accompagnement va permettre de confirmer votre auto-diagnostic ou dans certains cas, de l’infirmer. Cette étape va également vous offrir la possibilité de déceler une éventuelle précocité liée en grande partie à l’hypersensibilité.

Par la suite, une approche pédagogique est déployée afin d’expliquer le plus simplement possible, à l’enfant hypersensible et à son entourage, de telles caractéristiques, les conséquences et les solutions à apporter.

Pour finir, se déroule une phase thérapeutique, conforme au niveau d’hypersensibilité de l’enfant, incluant une prise en charge sur trois points majeurs : la gestion du stress, des émotions et du relationnel.
En tant que parents, apporter son soutien grâce au concours d’un professionnel de santé est une clé pour gérer au mieux le stress et s’adapter aux spécificités de la personnalité de son enfant. Il est important de noter, que sans une prise en charge adaptée, un enfant hypersensible est susceptible d’accentuer sa sensibilité au stress à l’âge adulte et de développer des troubles anxieux et de l’humeur.

Comment aider mon enfant hypersensible au quotidien ?

Particulièrement, chez l’enfant hypersensible, celui-ci éprouve un fort besoin de grandir dans un environnement calme et dans lequel il se sent rassuré. Facilement sur stimulé par ce qui l’entoure, faible résistance au stress…, assurez-vous que votre enfant dorme suffisamment (le manque de sommeil et la fatigue ont tendance à augmenter les signes d’hypersensibilité), et instaurez régulièrement des moments de calme.

Plutôt que de tourner sa réaction en ridicule, de vous impatienter et de le reprendre:

  1. Essayez de comprendre l’origine de ses réactions
  2. Aidez-le à extérioriser et à mettre des mots sur ce qu’il ressent : tristesse, colère, joie…, cela pourrait l’aider à comprendre ce qu’il se passe à l’intérieur de lui et à évacuer le trop-plein d’émotions.

Et même s’il peut se vexer, se met à pleurer ou se montre agressif après la moindre remarque, ne perdez pas patience et parlez-lui avec des mots simples et adaptés à son âge pour qu’il comprenne la situation puis, laissez-le s’exprimer.

Les activites pour enfant hypersensible

Les activités manuelles (dessin, peinture…) et artistiques (chant, musique…) peuvent constituer de très bonnes alternatives ludiques pour lui permettre d’exprimer ses humeurs et ses émotions. D’autant plus que l’hypersensibilité développe souvent chez l’enfant, des qualités artistiques supérieures à la moyenne, alors, laissez-le découvrir, pleinement et librement, les bons côtés de sa singularité et exprimer sa créativité !

Également, certaines activités sportives sont idéales pour les hypersensibles comme les arts martiaux ou la danse par exemple, peuvent lui apprendre à canaliser son stress et à l’aider à extérioriser ses ressentis et ses émotions. Envisagez des cours de méditation, de yoga ou encore, de sophrologie pour encourager votre enfant à se relaxer et à gérer son énergie débordante.

Rappel : L’hypersensibilité est un trait de caractère, il ne s’agit en aucun cas, d’un comportement consciemment choisi. Il est donc important de ne jamais reprocher à votre enfant d’être tel qu’il est, et encore moins, de le faire culpabiliser.

Mon enfant est hypersensible : transformer sa différence en un atout

Contrairement aux idées reçues, l’hypersensibilité ne constitue pas un “problème”, ni une maladie ou une pathologie. Bien qu’au premier abord, elle semble vulnérable, la personnalité de votre enfant présente bien des atouts.

« Être hypersensible”, cette caractéristique s’accompagne généralement d’une plus grande sensibilité artistique que la moyenne et offre à votre fille, un esprit créatif accompagné d’une belle imagination.

L’hypersensibilité développe une forte empathie chez l’enfant, puisque celui-ci est davantage attentif à ce qui se passe autour de lui. Dotée d’un grand sens de l’humain, cette faculté va lui faire profiter de capacités relationnelles remarquables lui permettant d’être très compréhensif avec les autres et de faire preuve d’empathie.

En outre, de par son sens de l’observation affûté, votre enfant développe la capacité à repérer certains détails subtils, peu perceptibles par d’autres enfants.

Les points à retenir

« Ecouter c’est accueillir l’autre avec reconnaissance, tel qui se définit lui-même, sans se substituer à lui pour lui dire ce qu’il doit être. » Jacques Salomé
  • Très souvent envahie par ses émotions, l’enfant hypersensible réagit fortement à des situations qui peuvent sembler banales pour l’entourage.
  • Votre enfant ne le fait pas exprès d’agir ainsi. Sa singularité particulièrement attentive à son environnement et aux détails, provoque une attitude à remarquer toutes les choses.
  • L’hypersensibilité chez l’enfant ne constitue pas une fatalité, plusieurs moyens existent pour l’accompagner et l’aider à gérer correctement ses émotions.

Être hypersensible n’exprime donc pas un défaut, mais bien au contraire, l’hypersensibilité détient une multitude de caractéristiques positives !

Les articles pourraient également vous intéresser :

Comment aider un adolescent hypersensible ? 

Préparer la rentrée scolaire pour un enfant hypersensible. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous allez aimer…