Qu’est-ce que l’empathie ?

Comme nous le partageait, Carls Rogers, un des plus grands psychologues américains :

« Être empathique, c’est voir le monde à travers les yeux de l’autre et
ne pas voir notre monde se refléter dans ses yeux. »

Tout savoir sur l’empathie

Composante importante de la compassion, l’empathie vous permet de comprendre davantage les difficultés et la souffrance d’autrui. Aussi, elle vous aide à déceler les besoins et les émotions de votre entourage. Vous pouvez ressentir de la joie, de la tristesse, de la colère aussi. Une personne empathique détient une hypersensibilité émotionnelle pouvant devenir un véritable atout au quotidien.

Que veut dire empathie ?

L’empathie est une faculté humaine qui consiste à ressentir la douleur, la frustration, les émotions des autres personnes. Il s’agit d’une forme de compréhension affective et cognitive du point de vue d’autrui. Elle se fonde sur la capacité à percevoir les émotions des individus. Considérée comme une sorte d’intelligence émotionnelle (EI), l’empathie nécessite l’interprétation, la régulation et la perception des émotions propres.

Cette sensibilité se trouve au cœur de la communication et du rapport interpersonnel. Effectivement, elle permet de mieux comprendre ce que les autres ressentent et de mieux se connecter avec eux. Vous pouvez amplifier votre capacité émotionnelle par l’expérience, par l’éducation et par la nature. Elle peut devenir un puissant outil de motivation et d’influence sociale.

Quelles sont ses différentes formes ?

Pensez-vous être une personne empathique ? De quel type ? Découvrez les deux principales formes d’empathie :

  • cognitive ;
  • affective (ou émotionnelle).

Vous pouvez aussi entendre parler d’empathie mature. Pourquoi mature ? Ceci regroupe l’empathie cognitive et affective, vous fonctionnez avec la tête et avec le cœur. Selon le psychanalyste et psychiatre Serge Tisseront, on retrouve aussi l’empathie réciproque. Votre interlocuteur va apercevoir vos émotions et vous les siennes.

L’empathie émotionnelle ou affective

Commençons par cette première forme, on la décrit souvent comme la faculté à déceler les émotions de l’autre. Que cela soit de la souffrance, du bonheur ou encore de l’anxiété. Cette capacité fonctionne avec le cœur. Par ailleurs, vous pouvez parfaitement distinguer ses émotions sans pour autant les partager.

L’empathie cognitive

Terminons avec cette forme cognitive qui a la capacité de comprendre intellectuellement les sentiments d’autrui. Elle implique de pouvoir identifier les émotions ressenties par quelqu’un d’autre, ainsi que les circonstances qui les ont provoquées. Elle fonctionne davantage avec la tête, puisque vous discernez les aspirations et les pensées. Ceci s’avère nécessaire pour réaliser des actions empathiques, mais elle se manifeste également sans aucune action externe.

gérer ses émotions

Comment faire pour développer son empathie ?

Afin que cette qualité émotionnelle devienne un véritable atout, vous devez commencer par la développer. Ainsi, vous pourrez mieux vous connecter aux autres sans trop en souffrir et vous comprendrez davantage leurs motivations.

Il existe plusieurs façons de développer votre empathie. Premièrement, écoutez activement votre entourage lorsqu’ils parlent. Ne prêtez pas seulement attention à ce qu’ils disent, mais aussi comprenez leurs émotions. Testez ce petit exercice en posant des questions ou en répétant ce que vous avez entendu, pour être certain d’avoir bien saisi leur message.

Deuxièmement, mettez-vous dans la peau de l’autre. Imaginez-vous vos émotions, vos sentiments si vous étiez dans sa situation. Au départ, cela peut s’avérer difficile, surtout si vous n’avez jamais vécu la même chose. Toutefois, cet exercice vous aidera à mieux comprendre ce que la personne ressent.

Troisièmement, ouvrez-vous aux autres. Partagez vos propres sentiments et histoires avec eux. Cela leur montrera que vous êtes ouvert aux échanges, que vous savez écouter et que vous comprenez. En mettant ces conseils en pratique, vous serez plus en mesure de développer votre empathie.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’être empathe ?

Une personne empathique est considérée comme quelqu’un de gentil, de bienveillant, à l’écoute, etc. Ils perçoivent la beauté des émotions, mais est-ce toujours une bonne chose d’être empathe ? Faisons le point.

Les avantages

La plupart du temps, une personne empathique va facilement se créer des contacts. En effet, elle intègre facilement la communication verbale et non verbale. Grâce à son observation, sa compréhension, son ouverture d’esprit, son non-jugement, etc. L’empathe est la personne idéale pour épauler, aider, comprendre et gérer les éventuels conflits.
Les relations des empathes, en amour ou en amitié, sont basées sur la confiance. Les liens deviennent alors plus forts, plus solides.

Les inconvénients

Bien que l’empathie soit une chose de merveilleuse, être empathique comporte tout de même quelques inconvénients. Tout d’abord, le plus gros problème que vous pouvez rencontrer est une forte fatigue émotionnelle. Effectivement, l’empathe s’occupe de gérer ses émotions, ses soucis personnels sans oublier ceux des autres. C’est pourquoi il n’est pas toujours au meilleur de sa forme.

Parfois, vous n’avez tout simplement plus la force d’écouter les autres ni l’envie d’ailleurs ! Cela peut se transformer en fatigue morale et physique, car vous subissez un trop plein d’émotions. Comment éviter la fatigue émotionnelle ? Pour ce faire, mettez en place une distance émotionnelle ou alors choisissez les personnes que vous voulez écouter. Ainsi, vous vous reposez un peu durant les périodes où vous vous sentez le plus fragilisé et épuisé.

Être empathique : comment apprendre à gérer ses émotions ?

Oui, cette faculté émotionnelle est belle. Malgré tout, il est essentiel de vous préserver pour maintenir un bien-être personnel.
Recevoir des émotions positives et négatives quotidiennement peut entraîner une grande fatigue. Même si vous utilisez une distance émotionnelle de temps à autre, cela reste épuisant. Alors, comment réussir à gérer ? Avant toute chose : pensez un peu à vous ! Ensuite, trouvez une personne de confiance qui soit prête à vous écouter. Pratiquez la méditation de pleine conscience pour vous recentrer et vous reconnecter à votre « moi profond ».

Ne confondez pas empathie et sympathie !

Très souvent confondue avec la sympathie, l’empathie est pourtant différente ! D’un côté, vous avez une émotion ressentie envers une personne en détresse émotionnelle par exemple. La sympathie est un sentiment bienveillant envers un individu. Tandis que de l’autre côté, vous comprenez très bien les émotions d’autrui puisque vous ressentez ce qu’il éprouve.

Il est important de noter que l’empathie n’est pas toujours un sentiment positif. Parfois, elle peut vous mettre mal à l’aise ou vous faire sentir désorienter. Particulièrement si vous ne comprenez pas les émotions que vous ressentez. À long terme, elle peut être épuisante, car elle vous oblige à ouvrir votre cœur aux souffrances d’autrui. Cependant, si vous savez gérer votre empathie, elle devient alors une force positive dans votre vie et dans celles des autres.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous allez aimer…

EnfantsHommes
relation père fils conflictuelle
La relation père fils

La relation père fils

Une relation père fils se construit dans les toutes premières années de vie. Si les conflits durant l’enfance ne sont pas réglés à l’âge adulte, il est parfois difficile de s’épanouir pleinement. D’autant plus lorsqu’on est hypersensible. Et comme le dit Jacques...