Comment aider et accompagner un enfant hypersensible à l’école ?

L’hypersensibilité n’est ni une maladie ni un concept, c’est un trait de caractère qui touche 20% à 30% de la population, adultes comme enfants. Elle se manifeste par une sensibilité plus forte que la moyenne aux stimulis externes (bruit, lumière, odeurs…) et des réactions qui peuvent apparaître exacerbées aux yeux des autres, dues à des émotions ressenties avec une très forte intensité. 

Ces émotions difficiles à apprivoiser par les enfants hautement sensibles peuvent perturber le quotidien, notamment à l’école, et se traduire par un sentiment d’incompréhension et parfois d’isolement. 

Afin d’éviter cela, je vous propose de vous sensibiliser aux signes de l’hypersensibilité chez l’enfant à l’école, pour adapter les méthodes d’apprentissage et accompagner les élèves hypersensibles durant leur scolarité. 

Je suis Johanna Dermi, thérapeute psycho-corporelle spécialisée dans l’hypersensibilité. Je vous partage dans cet article des clés de compréhension de l’hypersensibilité et des pistes pour aider les enfants hypersensibles à s’épanouir à l’école et éviter qu’une phobie scolaire ne s’installe.   

Comprendre l’hypersensibilité de l’enfant pour répondre à ses besoins

La rentrée scolaire d’un enfant hypersensible et l’école en général, sont souvent des moments stressants et angoissants. 

S’intéresser à ce qu’est l’hypersensibilité sonne donc comme une évidence pour que les enseignants et les parents puissent reconnaître un enfant hypersensible et identifier les besoins spécifiques de l’enfant à l’école. 

La lecture d’articles et de livres au sujet de l’hypersensibilité aide à valoriser les talents et les forces de l’enfant et à les encourager de manière positive. Lorsqu’on dispose de toutes les clés pour comprendre une personne hypersensible et réagir face à leurs comportements ou leurs réactions, on renforce la confiance en soi de l’enfant et on lui apporte les outils nécessaires pour développer ses compétences sociales et faciliter son apprentissage. 

Un climat de bienveillance et d’inclusion s’installe, l’enfant se sent compris et soutenu, ce qui est essentiel pour son bien-être émotionnel, l’estime de soi et son développement global. 

Il existe 4 types d’hypersensibilité chez les enfants : 

  • l’anxieux qui a tendance à somatiser
  • l’expressif dont les émotions sont décuplées
  • l’hypersensible sensitif et hyper susceptible
  • le bagarreur ou au contraire le timide

Je vous invite à lire mon article « Les différents types d’hypersensibilité chez l’enfant » pour en apprendre davantage. 

Désormais, intéressons-nous aux signes qui caractérisent les enfants hypersensibles à l’école et aux différentes pistes pour les accompagner dans la bienveillance et en faire des enfants épanouis.  

3 pistes pour aider un enfant hypersensible à l’école

Voici 3 pistes pour vous permettre d’aider un enfant hypersensible à l’école en appréhendant les difficultés qu’il peut rencontrer et en stimulant ses capacités.

1. Limiter le bruit et instaurer des temps de repos 

Les enfants hypersensibles ont souvent une sensibilité auditive accrue, ce qui signifie qu’ils perçoivent les bruits de manière beaucoup plus intense que les autres. Les espaces clos, comme la cantine ou une classe agitée, où le brouhaha fait caisse de résonance, sont des endroits difficiles à gérer. 

Un environnement bruyant perturbe la concentration, affectant leur capacité à suivre les instructions, à réaliser les devoirs ou à participer aux activités de groupe durant le temps scolaire. 

Le bruit excessif peut également provoquer de l’anxiété chez ces enfants, entraînant des réactions émotionnelles telles que l’irritabilité, l’agacement, la peur de ne pas réussir, l’agitation voire des crises de larmes. 

Sans compter qu’une exposition constante à des niveaux de bruit élevés entraîne une fatigue mentale et physique, affectant le bien-être général, les performances scolaires de l’enfant, perturbant leur sentiment de sécurité et de stabilité, rendant l’école oppressante et hostile. 

Un élève hypersensible a besoin de temps calme et de repos plus souvent que les autres élèves, afin qu’il puisse se concentrer, se relaxer et reprendre de l’énergie.

Voici quelques astuces pour apaiser les moments bruyants et diminuer les angoisses qui en résultent : 

  • l’utilisation d’un casque antibruit pour favoriser la concentration lors d’un travail ou d’une évaluation
  • la création de zones calmes dans la classe pour retrouver des moments pour se ressourcer
  • l’intégration de moments de relaxation dans la journée, comme un temps réservé à la lecture ou à la création, pour apaiser tous les enfants et favoriser le retour au calme

2. Comprendre son empathie et son sens développé de la justice

Les enfants hypersensibles à l’école se distinguent souvent par une grande empathie et un sens développé de la justice. 

Leur capacité à ressentir intensément les émotions des autres leur permet de comprendre et de partager les sentiments de leurs camarades, ce qui fait d’eux des amis attentionnés et compréhensifs. 

Cependant, cette empathie accrue les rend vulnérables au stress émotionnel, surtout lorsqu’ils sont témoins d’injustices ou de conflits. Une dispute entre deux amis, un camarade qui en embête un autre ou une punition qui semble injuste, sont autant de situations qui peuvent affecter profondément les enfants avec une sensibilité élevée

Ce besoin de justice, très développé, les pousse à réagir avec force face à des situations perçues comme injustes, que ce soit envers eux-mêmes ou envers les autres. Cela peut les amener à intervenir ou à défendre leurs camarades, parfois au détriment de leur propre bien-être. 

Pour les aider à affronter ces situations et à faire en sorte qu’il ne se sentent pas envahis d’émotions débordantes et nuisibles à leur bien-être, il sera nécessaire de beaucoup communiquer avec eux, de les questionner et de répondre à leurs questions, d’expliquer les raisons d’une punition, de les aider à prendre du recul. 

3. Encourager les activités créatives et artistiques

Souvent dotés d’une grande créativité, les enfants hypersensibles perçoivent le monde avec une profondeur et une richesse de détails que d’autres pourraient ne pas remarquer. Cette perception fine alimente leur imagination et leur capacité à penser de façon originale. 

Ils peuvent exceller dans des activités artistiques comme le dessin, la peinture, l’écriture, le chant, la musique ou le théâtre, où ils peuvent exprimer leurs émotions sans modération. 

Toutefois, cette créativité est parfois entravée par leur perfectionnisme et leur sensibilité aux critiques, d’où la nécessité de leur offrir un environnement encourageant et bienveillant, où ils se sentent libres d’explorer et de s’exprimer sans peur du jugement. 

En tant qu’enseignant, vous avez tout à gagner à proposer des activités créatives en classe, qu’ils soient hypersensibles ou pas d’ailleurs. Les enfants seront très enthousiastes et pourraient se révéler moteur au sein de leur groupe. 

Cependant, si un élève hypersensible ne souhaite pas jouer le jeu, c’est peut-être qu’il est simplement fatigué. Un peu de calme et de repos lui permettront de rejoindre le groupe un peu plus tard dans de meilleures conditions. 

Si vous êtes enseignant et que vous pensez que l’un de vos élèves est hypersensible et qu’il éprouve des difficultés à s’épanouir et à gérer ses émotions, prenez le temps d’en discuter avec les parents et de leur conseiller de faire appel à un thérapeute spécialisé en hypersensibilité. En effet, nous sommes en mesure d’aider l’enfant et les parents à mieux vivre avec l’hypersensibilité, à accueillir les émotions et à en faire une force de tous les jours !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous allez aimer…

AlimentationHypersensibilitéNaturopathie
alimentation neur hypersensibles
Le rôle de l’alimentation sur les neurotransmetteurs et le bien-être émotionnel des hypersensibles

Le rôle de l’alimentation sur les neurotransmetteurs et le bien-être émotionnel des hypersensibles

L'alimentation exerce une influence profonde sur notre santé physique et mentale, et cette relation complexe est particulièrement mise en lumière lorsqu'il s'agit du fonctionnement de notre cerveau. 

En effet, les aliments que nous consommons jouent un rôle indéniable dans la modulation de nos neurotransmetteurs, grâce aux nutriments qu’ils contiennent, nécessaires à la synthèse et au fonctionnement optimal de ceux-ci. Ils participent à la bonne gestion de nos émotions, ce qui est d’autant plus vrai chez les personnes hypersensibles.

Comprendre comment notre alimentation influence la production et l'activité de ces neurotransmetteurs est un domaine de recherche fascinant et en constante évolution.